Kédougou : Le dahira mensuel « El Hadji Cheikhou Oumar Diakhaby » a créé la communion

C’est dans la communion que les fidèles musulmans de Kédougou ont passé le dimanche 12 janvier 2020, le deuxième dahira mensuel

portant le nom du défunt érudit le Khalife « El Hadji Cheikhou Oumar Diakhaby ». Après celui du mois de décembre, organisé dans la famille des descendants du Khalife chez Sory Ibrahima Diakhaby, c’est au tour cette fois ci d’El Hadji Mamadou Diakhaby dit 44, sise au quartier Togoro.

Plus que la première journée, les fidèles ont massivement répondu à l’appel pour valoriser les relations religieuses entre musulmans, sans distinction de confréries. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le nouveau préfet de Kédougou Thierno Sow, qui a apprécié l’initiative qui a pour objectif de raffermir les liens dans la communauté.
A ce rendez-vous mensuel, le président du conseil islamique El Hadji Mamadou Alpha BA n’a pas aussi manqué. Et pendant près de 10 heures d’horloge, les fidèles ont effectué 13 tours de la lecture du Saint Coran, 12 « yassines » et terminer par le « Khatim », une prière qui exauce les vœux des uns et des autres.

Pour rappel, ce « dahira » se veut rotatif et n’importe quel musulman peut le solliciter dans la région.
Il faut rappeler qu’à cette occasion, l’honneur est fait à certains guides religieux comme le Président du conseil islamique de Kédougou El Hadji Mamadou Alpha BA qui a affirmé l’importance de ce dahira pour la région invitant tous à cultiver le bon sens et l’éducation religieuse pour mieux vivre dans la société. Dans la même optique, ses paroles ont été renforcées par Oustaz Assane Diouf qui est revenu sur le Grand Livre qui est le Caran.

« Le Coran est un Grand Livre qui était dans le ciel et tout ce que Dieu a créé y est. C’est pourquoi, il est descendu sur terre » a fait savoir Oustaz Assane Diouf, exhortant tous de surcroît les femmes à lire et à comprendre le Coran afin de mieux éduquer leur progéniture.

A son tour, l’Imam de Samécouta, El Hadji Kémokho Touré soutient pour sa part le respect des 5 prières, donner la zakat et l’aumône. Dans cette dynamique il a demandé aux fidèles de prier pour le Prophète Mohamed (PSL). Il a terminé ses propos en saluant toutes les autorités du pays notamment le Président Macky Sall et son gouvernement. Il a aussi appelé à l’unité des cœurs pour le renforcement de l’islam sans aucune considération de confréries.

« A tout Seigneur, tout honneur » dit l’adage, dans les remerciements, le fils cadet du Khalife El Hadji Mamadou Diakhaby dit Lakho qui s’est abstenu de la parole, a toutefois remercié les uns et les autres pour leur déplacement. Ainsi, il a magnifié la considération de la religion par les fidèles de Kédougou et a en plus prié pour que cela aille de l’avant au bénéfice de la région.

Pour lever la séance, El Hadji Mamadou Diakhaby dit 44, l’organisateur de la cérémonie a sollicité les chefs religieux à formuler 7 fatihas pour tous les fidèles qui ont effectué le déplacement, mais surtout à nos voisins de la République de Guinée qui sont présentement face à une crise politique qui pourrait dégénérer pour les citoyens de ce pays.
En claire, ces dahiras mensuels se tiennent en prélude au Maouloud de Saroudja qui est prévu dans les mois à venir.
Cheikhou KEITA : actuprime.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.