Kédougou: célébration du 8 mars, PMC honore les femmes

Tambanoumouya, village voisin de l’entreprise minière Pmc a abrité cette année la journée internationale de la femme

avec pour thème « le leadership féminin pour un futur égalitaire dans un monde de COVID-19 ». Cette journée a été organisée par l’Amicale des Femmes de la Mine d’Or de Mako (AFMOM) avec l’accompagnement de Pmc pour revigorer la femme.

Sans distinction aucune, c’est toutes les femmes travaillant dans la mine dont notamment à Pmc, société mère mais aussi à celles oeuvrant dans la sous traitance comme AMS, ARGOS,ATES, VIVO et SFPT entre autres, qui ont fait de cette journée la leur. Pour sa réussite, elles ont tout simplement voulu la partager avec les femmes de Tambanoumouya, de Mako, de Linguékhoto et de Niéméniké.

A cette occasion, l’AFMOM a mis d’abord en exergue la sensibilisation sur la pandémie de la COVID-19. L’amicale a offert un dispositif de lave main accompagné de 6 bidons d’eau de javel, d’un paquet de savon et de masques à chacune des 32 concessions de Tambanoumouya et aux 4 représentantes des femmes de Niéméniké, Mako, Linguékhoto en plus de la présidente des teinturières venue de Mako. Celle-ci à elle seule a reçu de Pmc plus de 600 mille francs de matériels de teinture servant à améliorer ses services et ses revenus. Les quatre présidentes des 4 villages ont aussi été dotées d’une importante quantité de semences pour leurs périmètres maraîchers d’une valeur de plus de 500 mille francs Cfa.

En somme, c’est environ 2 millions de francs Cfa que la société a dépensé ce jour-ci pour aider les femmes rurales à s’évertuer. C’est dans ce contexte que la présidente de l’amicale par ailleurs super intendante de l’administration de Pmc Binta BA a montré la solidarité qu’ incarne l’AFMOM. « Nous n’avons pas voulu être indifférentes, c’est pourquoi nous avons jugé utile de célébrer cette journée et venir en aide en sensibilisant les femmes de Tambanoumouya sur la COVID-19 » a-t-elle laissé entendre. Elle a tout au plus dit son voeu le plus ardant, voir toutes les femmes de la mine se donner la main pour la réussite de leur mission. « Nous sommes des femmes très braves et nous avons la capacité d’aller plus loin » a indiqué la super intendante.

C’est dans cette même optique, que ces propos ont été renforcés par la vice-présidente de l’AFMOM Diaba Kanté qui a estimé que cet appui est une façon d’encourager ces femmes guerrières. Mais elle poursuit avec la sensibilisation.  » Nous vous demandons de laisser vos filles à l’école jusqu’à ce qu’elles réussissent et travailler dans l’avenir dans les sociétés et aider leurs famille » a-t-elle fait comprendre, exhortant ses paires à persévérer pour réussir dans la mine.

À tour de rôle, les femmes bénéficiaires ont témoigné leur franche collaboration avec Pmc, grâce à qui, elles s’activent aujourd’hui dans le maraîchage après les avoir formées dans le domaine. Elles disent leur satisfaction eu égard à ces activités génératrices de revenus qui leur permettent d’assouvir les besoins de leur progéniture en âge d’aller à l’école mais surtout de réduire la sous alimentation dans les familles. Le 8 mars s’est ainsi terminé dans la plus grande appothéose avec les chansons d’une des bénéficiaires venue de Niéméniké en grande cantatrice Coumba Diaouné. Vu le contexte de cette année, c’est seule l’amicale des femmes de la mine de mako qui a pu célébrer cette journée dans la région.
Cheikhou KEITA

ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.