A Kédougou, la candidature de Moustapha Guirassy aux élections municipales rejetée par le Préfet

C’est après le dépôt le 03 novembre 2021, des dossiers de candidature de l’honorable député Moustapha Guirassy

au nom de la coalition YEWWI ASKAN WI par son mandataire Tama Bindia pour le compte des élections municipales prochaines, que le Préfet de Kédougou les a rejetés suite à des manquements constatés, et qu’il a évoqués dans sa décision du 05 novembre 2021. Ces dossiers de l’honorable député étaient accompagnés d’un bordereau de dépôt des dossiers de déclaration de candidatures de 25 suppléants du scrutin majoritaire et de 31 suppléants du scrutin proportionnel, tous déposés par le mandataire M. Bindia le même jour.
Selon la décision du Préfet, « le nombre de candidats proposés à la liste des suppléants du scrutin proportionnel que le mandataire a déposé est de 11 membres, inférieur à 16 ». Se référant toujours à ladite décision, le Préfet justifie que« le nombre de candidats de la liste des suppléants requis pour le scrutin proportionnel de la commune de Kédougou est égal à 16 » informe-t-il.
C’est de là que tout est parti. Compte tenu de ces manquements notés, le Préfet n’a pas tout simplement donné en retour de récépissé attestant la validité de la candidature de M. Guirassy aux élections municipales du 23 janvier 2022.
Ce qui a créé un courroux total dans le camp de la coalition. Ils ont séance tenante organisé au domicile de M. Guirassy dans la nuit du vendredi 05 novembre 2021 un point de presse pour fustiger cette décision du Préfet. L’honorable député a même fait comprendre que dans le document 1, le Préfet, après vérification de la liste et des documents y afférents a remis au mandataire M. Tama Bindia, un récépissé des dossiers de déclaration de candidatures.
« Quand un mandataire remet une liste et une pile de dossiers à un Préfet, si le Préfet ne doit pas s’assurer que le nombre de dossiers déposé est conforme à la liste » s’est plaint Moustapha Guirassy..
Dans le document 2, « le bordereau de dépôt des dossiers de déclaration de candidature montre et prouve à bien des égards que le mandataire a bel et bien déposé 16 et non 11. Ce document a été changé à la demande même du Préfet qui propose de mettre quittance et attestation de caution (fait à la main) » a-t-il martelé.
Ainsi, Guirassy et compagnie déplorent vivement le fait de ne pas être en possession du bordereau leur permettant de faire appel à la cour d’appel de Kaolack.
En attendant, c’est la consternation qui prévaut présentement dans la coalition YEWWI ASKAN WI avec cette situation de non recevabilité de la candidature de l’honorable député. Tout ce qu’ils veulent, c’est que justice soit faite sur la situation afin de mettre leur candidat dans son droit.
Cheikhou KEITA.
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.