Kaffrine : Les élus locaux réclament un plan directeur d’urbanisme pour lutter contre les inondations

Image d'illustration

A la veille de l’hivernage, le spectre des inondations hantent le sommeil des populations de la capitale du Ndoucoumane (Kaffrine).

Une situation qui alerte les élus de la région. Ils ont appelé à l’élaboration d’un plan directeur d’urbanisme pour ladite commune.

C’était en marge d’une tournée de mobilisation et de prise de contact initiée par des maires et des conseillers du Conseil économique, social et environnemental.

La ville de Kaffrine construite sur une dépression est sujette à des inondations récurrentes, dévastant tout sur son passage. La dernière en date a eu lieu la saison des pluies 2015 avec d’importants dégâts dans les quartiers Diamaguène et Escale. Avec les premières pluies qui s’installent, les populations de ces zones ne dorment plus que d’un seul œil. De quoi interpeller les élus de la localité dans la recherche de solutions durables. Interrogé sur la question à l’issue d’un périple dans la région, Abdoulaye Seydou Sow, conseiller technique à la présidence de la République, par ailleurs élu de la commune, a exprimé ses craintes.

«En cette période d’hivernage, le spectre des inondations ressurgit dans cette ville qui est construite sur une cuvette. Ce qui fait d’elle une localité vulnérable pendant la saison des pluies. Nous avons tous en mémoire les affres des inondations qui occasionnent d’importants dégâts et qui obligent certaines victimes à abandonner leurs maisons pour s’installer dans des écoles durant plus de trois mois. Il est temps que cette question trouve une réponse définitive », a lancé le responsable de l’Alliance pour la république (Apr) répondant à une interpellation de la presse régionale avec à ses côtés des maires et des cadres du parti au pouvoir. Dans sa réponse, il a indiqué que les élus locaux de Kaffrine comptent sur le soutien des pouvoirs publics pour lutter contre ces inondations.

Le concours de l’Etat souhaité
« Le Premier ministre a tout récemment présidé un conseil des ministres consacré aux inondations à Kaffrine qui est identifiée comme une zone inondable faisant partie des villes devant bénéficier des infrastructures à construire pour juguler le fléau.

Mais il faut au préalable l’élaboration d’un plan directeur d’urbanisme et éventuellement envisager la réalisation de digues pour canaliser les eaux pluviales », a soutenu le conseiller technique à la présidence de la République qui compte énormément sur le concours de l’Etat devant la modicité du budget de la municipalité de la ville de Kaffrine. La délégation d’élus locaux de Kaffrine s’est rendue auparavant dans la commune de Dianké Souf dans le département de Malem Hoddar pour l’inauguration de deux magasins de stockage réalisés par ladite commune dirigée par le maire apériste Seydou Ndiaye.

« La zone est régulièrement ravagée par des feux de brousse dévastant les greniers. Cause pour laquelle on a pensé à la construction de telles infrastructures pour sauvegarder les vivres dans le cadre des fonds d’investissement alloués par l’Etat.

Chaque magasin a coûté 25,5 millions de FCfa », a renseigné l’édile de la commune. Par ailleurs, Yaya Sow, maire de la commune de Ribo-Escale, a annoncé la construction d’une cinquantaine d’ouvrages hydrauliques dans la région de Kaffrine. Ils seront construits dans le cadre du Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc) initié par l’Etat du Sénégal en collaboration avec le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud).

Elimane FALL / lesoleil.sn

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.