Qui était Jerry John Rawling l’ancien président du Ghana décédé

L’ancien président du Ghana, Jerry John Rawlings, est décédé à l’âge de 73 ans.

Né le 22 juin 1947 dans la capitale ghanéenne, Accra, Jerry Rawlings a marqué l’histoire politique du Ghana.
Peu de dirigeants, même parmi les plus colorés d’Afrique, ont pu égaler l’extraordinaire carrière de Jerry Rawling : deux fois chef d’un coup d’État militaire et deux fois élu à la présidence du Ghana.
Fils d’un père écossais et d’une mère ghanéenne, il entre dans l’armée de l’air et obtient son diplôme en 1969. Une décennie plus tard, il mène son premier coup d’État, en exécutant plusieurs anciens chefs d’État et généraux de l’armée pour corruption, mais il a exprimé quelques regrets concernant les assassinats.

Charisme et leadership

Figure charismatique, il s’est d’abord emparé du pouvoir contre la corruption.
Il était également considéré comme un défenseur des pauvres, mais il a aussi été critiqué pour de prétendues violations des droits de l’homme.
Des informations en provenance du Ghana indiquent que l’ancien président est mort à l’hôpital dans la capitale, Accra, après une courte maladie.
En tant qu’officier supérieur de l’armée de l’air ghanéenne, il renverse un gouvernement militaire en 1979 et passe le relais à un dirigeant civil.
Deux ans plus tard, il mène un second coup d’État et est à la tête d’une junte militaire jusqu’à l’introduction d’élections multipartites en 1992, date à laquelle il est élu pour la première fois président. Il s’est retiré en 2001 après avoir effectué deux mandats.

Il commence son mandat en tant que socialiste engagé, mais introduit ensuite des réformes de libre marché.
Il inaugure une longue période de stabilité politique, qui se poursuit aujourd’hui au Ghana, après une série tumultueuse de coups d’État dans les années 1960 et 1970.
Envoyé spécial de l’Union africaine

C’est le président de la Commission de l’Union africaine de l’époque Jean Ping qui a désigné l’ancien président ghanéen Jerry Rawlings pour être son envoyé spécial en Somalie.
Selon l’UA, des dirigeants africains avaient demandé à Jean Ping de désigner « une personnalité de haut rang » susceptible de susciter plus d’intérêt pour la situation en Somalie, pays de la Corne de l’Afrique privé de fait de gouvernement depuis 1991.
Jerry Rawlings, 63 ans en ce temps , a été chargé de « mobiliser le continent et le reste de la communauté internationale pour qu’ils assument toutes leurs responsabilités et contribuent plus activement à la recherche de la paix, de la sécurité et de la réconciliation ».

La nomination de M. Rawlings, qui a dirigé le Ghana de 1981 à 2000, est intervenu à un moment où les forces de l’Union africaine, l’Amisom, étaient engagées dans de violents combats avec les rebelles islamistes shebabs qui tentent de renverser les autorités de Mogadiscio soutenues par la communauté internationale.
bbc.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.