Inde : Deux soeurs condamnées à subir un viol collectif, pour une faute qu’elles n’ont pas commise

La mobilisation est forte suite à cette effroyable décision. Les explications de France 2.

France 2 est allée à la rencontre d’une jeune femme de 23 ans qui a dû fuir son village du nord de l’Inde pour se réfugier à New Delhi avec sa sœur cadette de 15 ans.
Elles ne sortent de chez elles que pour se rendre chez leur avocat, car elles sont effrayées depuis qu’elles ont été condamnées à être violées et exposées nues sur la place publique. Pourtant, elles n’ont rien fait.

La loi du silence
« Ils veulent nous punir parce que mon frère et une femme d’une caste supérieure étaient amoureux l’un de l’autre. Ils se sont enfuis. Notre frère est parti avec leur fille et donc ils nous punissent nous les sœurs de cet homme », explique Meenakshi Kumari, femme condamnée au viol.
La sentence a été délivrée par un conseil des anciens, le Panchayat. Une institution traditionnelle sans valeur juridique, mais à l’influence bien réelle. Au village des deux jeunes femmes, c’est la loi du silence qui prime. Voir même le déni, particulièrement chez les membres de la caste supérieure. La police locale déclare n’avoir jamais entendu parler de condamnation.
francetvinfo.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.