Présidentielle 2019 au Sénégal : Idrissa Seck s’accroche à son second tour

Idrissa Seck et le second tour de la présidentielle

En conférence de presse hier, mercredi 13 mars, Idrissa Seck, candidat de la coalition Idy2019

qui est arrivé deuxième lors de la dernière élection présidentielle a réaffirmé sa position de rejet de la réélection dès le premier tour du président sortant Macky Sall. Face à la presse, en marge d’une rencontre avec les leaders de sa coalition au siège de Bokk Gis Gis, il a dénoncé une fois de plus la «confiscation de la volonté populaire» par Macky Sall.

Le président de la coalition Idy2019 campe sur sa position. Près de dix jours après la publication des résultats officiels de l’élection présidentielle du 24 février qui ont consacré la réélection dès le premier tour du président sortant, Macky Sall avec 58,26%, Idrissa Seck arrivé deuxième, avec 20,51% continue de réfuter ces résultats.

S’exprimant pour une deuxième fois depuis le soir du 24 février lors d’un point de presse, en marge d’une réunion qu’il a présidée avec les leaders de sa coalition au siège de Bokk Gis Gis hier, mercredi 13 mars, Idrissa Seck est resté constant par rapport à l’issue de ce scrutin. Dans un discours de près de quatre minutes largement dominé par les remerciements à l’endroit de l’ensemble du peuple sénégalais, les membres de sa coalition dont Khalifa Sall, son équipe de campagne en citant entre autres, la sécurité, les chauffeurs, les équipes de presse qui l’ont accompagné tout au long de la campagne et qui ont partagé, selon lui, toutes les difficultés liées à cet exercice, Idrissa Seck a annoncé la poursuite de la détermination et la mobilisation sans équivoque pour la sauvegarde des acquis démocratiques.

LIVRE BLANC SUR LES LIMITES DU MACKY

Pour cela, il a annoncé un livre blanc sur les limites du régime actuel. Régime qui selon lui, a «confisqué la volonté de changement largement partagé par l’ensemble du peuple tout au long de la campagne et le jour du scrutin».

«Je voudrais adresser mes félicitations au peuple sénégalais et à l’ensemble des électeurs qui ont en particulier porté leur choix sur notre coalition. Les populations ont fait leur devoir et se sont mobilisées au service du Sénégal. Ils ont exprimé sans équivoque leur désir du changement tout au long de la campagne et le jour du scrutin», a déclaré le candidat malheureux à la dernière présidentielle en précisant qu’il s’est gardé de faire la contestation par un souci de sauvegarder la paix sociale aux Sénégal.

Par ailleurs, Idrissa Seck a également lancé un appel l’endroit de toutes les forces politiques pour faire face à la confiscation du pouvoir et de la volonté populaire. Il faut dire que la plupart des leaders de la coalition Idy2019 excepté Mamadou Diop Decroix, Mamadou Lamine Diallo et l’ancien Premier, Abdoul Mbaye, ont pris part à cette réunion.

Idy exige leur libération de Khalifa Sall et de ses militants

Poursuivant son propos lors de cette rencontre à laquelle a pris part la plupart des leaders de la coalition Idy2019, Idrissa Seck s’est prononcé sur la vague d’arrestation des militants de sa coalition au lendemain de la présidentielle du 24 février dernier. Exprimant ainsi son «indignation» face à ce qu’il a qualifié d’«intimidations et d’agressions de différentes natures qui ont été faites en direction des femmes et des jeunes qui ont voulu exercer leur droit constitutionnellement reconnu de s’indigner face à la confiscation de la volonté populaire et qui ont été emprisonner», Idrissa Seck a exigé la «libération immédiate et sans conditions» de tous les militants de sa coalition encore dans les lien de détention de même que celle de l’ancien maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall.
sudonline.sn
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire