Un milliards de dollars investi dans l’exploration des hydrocarbures au Sénégal depuis 1981, selon un officiel

Les hydrocarbures au Sénégal
Image d'illustration

Environ 700 milliards de francs CFA (un milliard de dollars US) ont été investis depuis 1981 dans l’exploration des hydrocarbures au Sénégal, a révélé vendredi Mahanta Guèye, conseiller technique du ministre de l’Energie et du Développement des énergies renouvelables.

Le bassin sédimentaire du Sénégal a longtemps suscité l’intérêt des compagnies pétrolières qui s’y sont succédé au fil des années, a affirmé M. Guèye.

Il ouvrait, à Saly-Portdual (Mbour, ouest), les travaux d’un atelier de mise à niveau des membres du Collectif des journalistes économiques du Sénégal (COJES), à l’initiative de la Société des pétroles du Sénégal (PETROSEN).

« L’année 2012 marque, sans doute, l’intensification de la promotion du bassin sédimentaire et de l’exploration pétrolière à travers la Lettre de politique de développement du secteur de l’énergie (LPDSE 2012-2017), sous-tendue par la vision du Président de la République, M. Macky Sall’’, a-t-il rappelé.

Selon lui, la mission de promotion conférée à la société PETROSEN a fini par payer. A cet effet, il a rappelé qu’en 2014, du pétrole a été découvert à Sangomar offshore Profond, pour une quantité située entre 475 et 641 millions de barils.

Cette découverte a été suivie en 2015 de celle de gaz naturel (500 milliards m3) sur Saint-Louis offshore Profond, et en 2016, d’une autre découverte de gaz naturel de 145 milliards m3, sur Cayar offshore Profond.

Justifiant la tenue de la rencontre avec les journalistes, il a signalé qu’ »il n’est pas rare de retrouver dans la presse quelques articles sur le sous secteur [dont] un petit effort de recoupement de l’auteur […] aurait permis d’assurer la justesse de l’information’’.

« C’est, entre autres constats, qui nous ont convaincus de renverser la tendance qui consiste à attendre que vous (les journalistes, NDLR) veniez à nous, pour adopter la démarche qui consiste pour nous à aller vers vous’’, a-t-il argué.

« Le séminaire qui nous réunit ici, en est une parfaite illustration. Et, j’en suis tout autant convaincu, il aboutira en jetant les bases d’une collaboration franche et saine pour une construction collective’’, a-t-il martelé.

Selon lui, le Sénégal a une histoire dans le domaine de l’exploration pétrolière et gazière qui remonte aux années 1950.
ADE/ASG / APS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.