Guinée-Kaléta : Alpha Condé inaugure un barrage hydroélectrique de 240 Mw

Le Président Alpha Condé a officiellement inauguré ce lundi, le barrage hydroélectrique de Kaléta. D’une puissance totale de 240 Mw, Kaléta faisait partie des projets hydroélectriques de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (Omvg), avant que la Guinée ne décide de retirer le projet à l’organisation. Ainsi, sur un cout global de 446 millions de dollars, Kaléta a été financé à hauteur de 25% par la Guinée et construite en trois ans.

“L’électricité est très importante pour l’Afrique. Sans elle, l’Afrique ne peut pas se développer. Avec l’électricité, nous pouvons nous industrialiser et nous ne verrons plus nos enfants mourir dans les eaux de la Méditerranée. Ils resteront en Afrique et trouveront du travail en Afrique. Seule l’électricité peut nous permettre de transformer nos potentialités en réalité”, a déclaré le Président Alpha Condé, lors de la cérémonie d’inauguration qui a vu la présence des Présidents Sassou Nguesso et Mahamadou Issoufou.

Ainsi, avec la réalisation de ce projet, c’est un des paradoxes guinéens qui se voit vaincu. Celui d’un pays à très grand potentiel hydroélectrique, qui pataugeait pourtant dans de sérieuses difficultés énergétiques: “On dit que la Guinée est le château d’eau de l’Afrique. Mais, nous avons la particularité de n’avoir ni d’eau ni d’électricité. Voilà le paradoxe de la Guinée. Ce paradoxe ne pouvait pas continuer”, a indiqué le chef de l’Etat guinéen. Aussi, les capacités énergétiques du pays vont passer de 204,65 Mw auparavant, à 444,65 Mw avec les 240 Mw de Kaleta. Et pour Condé, l’électricité va permettre aussi à son pays de développer la métallurgie et la sidérurgie.

Après Kaléta, le Président Alpha Condé compte engager la construction d’un nouveau barrage. Celui de Souapiti, qui aura une puissance de 550Mw. La Guinée a aussi décidé de céder 30% du productible de Kaléta aux trois autres pays de l’organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie, le Sénégal, et la Guinée Bissau.

“On a vécu aujourd’hui une réalité. Celle d’un homme qui a voulu donner à son peuple de l’énergie en provenance des potentialités qu’offre son territoire. Kaleta faisait partie des programmes de l’Omvg et le Président Alpha Condé avait décidé de retirer Kaléta pour réaliser ses ouvrages seul. Trois ans après, nous avons 240 MW disponibles dont 30% pour le Sénégal, la Guinée Bissau et la Gambie. C’est dire qu’il y a certaines décisions qu’il faut oser prendre. Et le Président Condé a eu le courage de prendre cette décision et le résultat est là aujourd’hui”, s’est réjoui le ministre sénégalais de l’hydraulique, Mansour Faye qui était à la cérémonie d’inauguration. Auteur: Youssouf SANE – Seneweb.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.