Trois initiatives pour passer de la gestion des déchets à la gestion de la propreté

La gestion de la propreté
Image d'illustration

L’objectif visé par l’Unité de coordination de la gestion des déchets solides (Ucg)

, en mettant sur pied les 3 initiatives, notamment Quartier Zéro déchet, la plateforme Settal 2.0, ainsi que la Cellule de veille et de sensibilisation, est de passer de la gestion des déchets à la gestion de la propreté. C’est du moins, la trouvaille du Coordinateur de l’Ucs, Ibrahima Daigne, qui dit vouloir changer de paradigme en mettant les populations au cœur du dispositif de propreté.

L’Unité de coordination de la gestion des déchets solides (Ucg), logée au niveau du ministère de la gouvernance locale a mis sur pied 3 initiatives, lancées officiellement hier, mardi 20 juin, par le PM, Mahammed Boun Abdallah Dionne.

Sur les objectifs visés par de telles initiatives, le Coordinateur de l’Ucg, Ibrahima Diagne a laissé entendre que «nous voulons changer de paradigme» en plaçant «les populations au cœur du dispositif de propreté». De manière plus claire, il explique que l’idée est de passer de la gestion des déchets, qui consiste uniquement à la collecte et au transport des déchets, à la gestion de la propreté urbaine. Donc, pour lui, «il faut que les acteurs communautaires jouent leur participation».

Revenant sur l’utilité de chaque initiative, Ibrahima Diagne indique que «le Settal 2.0 est une plateforme numérique, qui va permettre aux populations d’exercer un contrôle citoyen sur le dispositif». Aujourd’hui, à son avis, les populations ont la possibilité de relayer les dysfonctionnements du système par un appel téléphonique, une application web, ou bien une application mobile.

Il s’agit d’indiquer les lieux où les camions de ramassage ne sont pas passés, ou encore les endroits où se trouvent des dépôts sauvages.
Mieux, il informe aussi que les populations peuvent utiliser ladite plateforme pour organiser des opérations de nettoiements, notamment en donnant des rendez-vous à leurs amis, dans tel ou tel quartier, pour procéder à des actions de Set-Setal.

Pour ce qui est de l’initiative Quartier zéro déchet, le coordonnateur de l’Ucg dira qu’elle tourne autour de 43 projets de quartiers retenus, après le lancement de l’appel à projets, il y a de cela plus d’un an. Chaque quartier retenu va faire, selon lui, des opérations de propreté, de la sensibilisation, du recyclage de déchets, dans le but de permettre une amélioration du cadre de vie. Il n’en dira pas moins concernant la Cellule de veille et de sensibilisation qui, à son avis, «va permettre d’engager des actions préventives». Donc, «la cellule va permettre de surveiller là où il y a les dépôts sauvages, de surveiller là où les charrettes déposent leurs déchets, mais surtout de sensibiliser les populations par le billet des délégués de quartier», a-t-il laissé entendre.
sudonline.sn

Laisser un commentaire