Gamou Chérifien de Tambacounda : « Islam, religion de paix » sera le thème central de la 33éme édition, prévue ce samedi 13 janvier.

Le gamou chérifien de Tambacounda
Chérif Aïdara, Khalife général des khadres de Tambacounda

C’est à son domicile, sis au quartier Plateau de la commune de Tambacounda, que le Khalife des Khadres de Tambacounda, Chérif Aidara

, a tenu, ce mercredi 10 janvier, un point de presse en prélude de l’organisation du gamou chérifien de Tambacounda.
Pour cette année 2018, la manifestation religieuse est à sa 33éme édition. Elle sera organisée ce samedi 13 janvier au quartier plateau de la commune de Tambacounda.

C’est en présentant ses condoléances aux confréries tidjane et mouride après le rappel à Dieu des khalifes Al Amine et Sidy Mokhtar que Chérif Aidara a entamé son face-à-face avec les journalistes.
Revenant sur le gamou, il informera que tout est fin prêt pour sa tenue.
« Nous rendons grâce à Dieu, de notre côté, tout est fin prêt. Il ne reste que les autorités ; nous les attendons étant donné qu’elles ont pris des engagements pour la bonne tenue de cette manifestation religieuse. D’ailleurs, elles ont tenu un CDD, le Gouverneur de région a même envoyé des circulaires à tous les services. (…) Nous voudrions qu’elles nous appuient en fourniture d’électricité, d’eau et en matière de sécurité, ect. Nous sommes persuadés qu’elles répondront à nos attentes, comme elles le font toujours à chaque édition ».

Comme l’année dernière, le parrain retenu est le Dg de la Sn-HLM, Mamadou Kassé, un « fils de la région », précisera M. Kamité, membre du comité d’organisation du gamou.
Le thème central de cette 33émé édition du gamou de la communauté Khadre de Tambacounda est « Islam, religion de paix » et sera ainsi une occasion pour enseigner les fidèles la manière dont le Prophète(PSL) se comportait en bon voisin dans le quartier, les lieux de travail, etc., expliquera le Khalife.
Des fidèles venant des pays de la sous-région ( Mali, Mauritanie, Gambie, etc.) sont attendus pour prendre part au gamou.
Le guide khadre a aussi profité de l’occasion pour éplucher les questions actuelles de la société à savoir la récente gréve du personnel de santé de l’hôpital régional de Tambacounda, les manifestations des riverains pour réclamer le bitumage de la route Adja Aida Mbaye, les dérives constatées sur internet, ect. et surtout l’émigration clandestine. Sur ce point, Chérif Aidara invite les jeunes « touchés grandement par ce phénomène », à emprunter les voies légales pour se rendre en Europe, tout en évitant de risquer leur vie sur le périple lybien pour un avenir incertain.
Amédine FAYE : actuprime.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire