La 4e Foire Agricole Régionale de Tambacounda a ouvert ses portes ce jeudi 8 février 2018

La 4e Foire Agricole Régionale de Tambacounda
Image d'illustration

La quatrième édition de la foire agricole régionale de Tambacounda (est) a ouvert ses portes

, jeudi, initiative devant se poursuivre jusqu’à dimanche, dans le but de favoriser la mise en relation entre les différents acteurs du secteur, sur le thème « Entreprenariat agricole, facteur de développement des terroirs ».

Des responsables de la chaîne de valeur agricole, de la production à la transformation, étaient notamment présents à l’ouverture officielle de cette édition, présidée par le gouverneur El Hadj Bouya Amar, accompagné de son adjointe en charge du développement, Awa Diop Ndiaye.

Etaient aussi présents, des responsables de services techniques, des élus locaux et élèves en formation.

Des exposants avaient déjà occupé une bonne partie de la trentaine de stands, proposés à des prix variant entre 40.000 et 80.000 francs CFA, l’objectif de cette foire étant de « créer un réseau d’acteurs entre producteurs et acheteurs », a expliqué l’abbé Bertin Sagna, directeur de Caritas Tambacounda.

Un forum scientifique est prévu vendredi au centre des œuvres sur thème de cette édition.

Dotée d’un budget de 5 millions de francs CFA, la présente édition a pour parrain Aboubakry Diallo, maire de la commune de Ndame où Caritas a réalisé des ouvrages hydrauliques et d’assainissement financés par l’USAID. Elle porte sur le thème « Entreprenariat agricole, facteur de développement des terroirs ».

Selon le gouverneur El Hadji Bouya Amar, cette manifestation cadre avec la politique gouvernementale visant une transformation structurelle de l’économie.

A ses yeux, l’entreprenariat agricole « peut aider à mettre fin au paradoxe » caractérisant la région de Tambacounda qui, malgré ses grandes potentialités dans le secteur de l’agriculture, concentre l’un des plus forts taux de chômage du pays, 36%.

Il s’est réjoui des améliorations apportées dans l’organisation de cette rencontre, qui « gagne en maturité », saluant « la belle prestance des stands » et l’aménagement d’un cadre fermé.

Il a invité Caritas à se lancer dans l’entreprenariat agricole pour produire, vendre et recruter des employés. Ce à quoi le chargé des programmes Léon Sarr a répondu, en marge de la cérémonie, en relevant que l’ONG « est déjà dans l’entreprenariat agricole ».

Selon M. Sarr, cette structure a déjà créé une ferme-pilote à Nettéboulou, devant servir de champ d’application aux élèves en formation et aux jeunes qui veulent se lancer dans ce secteur.

Il a toutefois précisé que l’ONG est une structure d’utilité publique à but non lucratif.

Le gouverneur et le maire Mame Balla Lô ont pour leur part souhaité que cet évènement se développe au-delà des limites de la région, pour devenir « la « vitrine de l’agriculture au sens large ».

Le président de la Chambre des métiers Abdoulaye Sarr, a dans ce sens, invité le conseil municipal et le conseil départemental à travailler ensemble pour porter cette foire au niveau de celle de Kaolack, en réponse à plusieurs intervenants qui ont plaidé pour qu’il soit donné une plus grande ampleur à cette foire.

ADI/BK / APS
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire