Un financement de près de 3 milliards CFA approuvé pour les cultures de contre-saison dans la vallée

Financement des cultures de contre-saison dans la vallée

Le comité de crédit de la zone nord de la Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal (CNCAS)

a approuvé 356 dossiers de financement sur 394 pour le compte de la campagne agricole de contre-saison dans la vallée du fleuve Sénégal, pour un montant global de 2, 947 milliards de francs CFA, a-t-on appris de la direction régionale du développement rural (DRDR) de Saint-Louis.

Dans un rapport dont l’APS a obtenu copie, la DRDR renseigne que pour la préparation et la mise en place de la saison sèche froide 2018-2019, « le deuxième comité de crédit de la CNCAS de la zone nord s’est réuni en novembre dernier et a retenu un financement de 2,947 milliards de francs CFA’’ en faveur de 356 dossiers sur 394 demandes reçues.

Ce financement total porte sur la mise en valeur d’une superficie de 2648 hectares pour toute la vallée du fleuve Sénégal, note la DRDR, avant de signaler que les activités de mise en place des pépinières d’oignon, de tomate ainsi que les semis de pastèque se poursuivent dans les différentes communes de la vallée du fleuve Sénégal, de même que le repiquage de l’oignon et de la tomate, parallèlement aux récoltes de riz de l’hivernage passé qui se poursuivent.

Il rappelle que suite à des concertations conduites par les comités de crédit CNCAS, le financement cumulé de la production agricole de la campagne de contre-saison chaude 2018 avaient été arrêté à 8,116 milliards de CFA, correspondant à une superficie de 23. 557 hectares.

Selon la DDR, pour la période allant du 22 au 28 décembre 2018, les activités agricoles avaient été marquées par les préparatifs et la mise en place des cultures de la campagne de contre-saison froide mais aussi par la commercialisation des productions agricoles.

S’agissant de la mise en valeur et des réalisations pour le compte de l’hivernage 2018, le rapport souligne que les besoins en financement exprimés par les producteurs s’évaluaient à 6, 092 milliards de FCFA équivalant à 19. 050 hectares.

Les financements obtenus de la CNCAS étaient de 5,304 milliards de francs CFA, équivalant à 17. 500 hectares pour l’hivernage 2018/2019 pour toute la vallée du fleuve Sénégal.

Concernant les prévisions d’emblavure de riz pour la région de Saint-Louis, elles étaient de 28 150 ha contre 40 000 hectares en 2017/2018, soit une baisse de 11. 850 hectares.

Le rapport précise que les réalisations par département sont respectivement de 12. 837 hectares pour le département de Dagana et 5 555 hectares pour celui de Podor.

BD/BK/ASB / APS
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.