A Kédougou, le 8 mars célébré par le réseau des femmes enseignantes

0
96
Les femmes de Kédougou dans le 8 mars

Toutes habillées en violet multicolore, les femmes de Kédougou se sont toutes unies derrière le réseau

des femmes enseignantes pour célébrer le 8 mars ce vendredi, journée internationale de la femme. Célébrée cette année sous le thème: « penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement », les femmes ont tenu à marcher suivant l’itinéraire de la préfecture à la gouvernance de la ville, pour remettre leur mémorandum au gouverneur de région William Manel.

A l’occasion, les femmes à travers la présidente du réseau des enseignantes Mme Sadio Diouara Camara, ont évoqué tous leurs maux à savoir notamment les violences faites aux femmes et aux filles, le manque de soutiens adéquats dans leurs activités génératrices de revenus et le manque de discrimination positive entre autres.

Après avoir reçu le mémorandum, le chef de l’exécutif régional les a rassuré de rendre compte à qui de droit pour une réduction des souffrances des femmes de cette région, leur souhaitant une bonne faite du 8 mars.

Les marraines du jour sont Mme Rouby Diallo et Mme Adama Diallo Touré dite Touty toutes enseignantes et les parrains; Mamadou Lamine Ly Inspecteur d’Académie et Idy Sow un natif de Kédougou cuisinier de formation à la société minière PMC de Mako.

Le reste des activités prévues dans la journée se sont déroulées à la popote du camp militaire Fodé BA de Kédougou, où l’ensemble des autorités se sont rendues pour faire honneur aux femmes. Sur place, des discours de la première adjointe du Maire, de la marraine Mme Rouby Diallo, de l’inspecteur d’académie de la région Mamadou Lamine Ly, du gouverneur entre autres ont tranquillisé ces femmes.
Pour galvaniser les enseignantes à travailler encore plus, l’une des marraines Mme Rouby Diallo n’a pas manqué de retracer son cursus en tant que volontaire de la première génération, et après avoir escaladé les collines de Salémata à ses début, ce qui lui a valu la confiance pour occuper aujourd’hui le poste de gestionnaire à l’IEF de Kédougou.

Tout au plus, les meilleures enseignantes craie en main et les meilleures filles au BFEM et au BAC ont été primées pour leur travail mais une façon de maintenir le promontoire pour elles afin d’inciter les autres à faire autant.
Des sketchs sur le vécu des femmes dans leur foyer joués par les élèves ont retenu l’attention du public venu assister à la journée et une visite de la MAC a mis fin au 8 mars à Kédougou.

CHEIKHOU KEITA : actuprime.com
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire