Fatick : Des fonds de dotation et de concours de 123 millions pour la mairie

Image d'illustration

Les fonds de dotation et de concours de la mairie de Fatick, dont le montant s’élève à 123 millions de francs Cfa, sont destinée à la réalisation de projets, dont la construction d’un parking pour les motos Jakarta au niveau de la mairie, a appris l’APS.

Ils ont été adoptés jeudi, lors d’une réunion du Conseil municipal.

‘’[…] Pour les fonds de dotation, nous avons eu 98 millions avec une légère augmentation de 5 millions comparé à l’année passée et 25 millions d’investissements’’, a déclaré le maire de la ville, Mactar Ba.

Selon lui, ces genres de rencontre ‘’sont des moments extrêmement importants dans la vie d’une commune. Ce sont des moments de propositions par rapport aux fonds de dotation. Il n’y a pas beaucoup de marge pour manœuvrer, parce que tout a été préétabli, donc il s’agissait tout simplement d’affecter ça et de l’adopter’’.

Matar Ba a précisé que c’est pour cette raison que le conseil municipal a décidé d’adopter l’enveloppe, malgré quelques débats.

A l’en croire, ‘’on ne peut pas prendre les fonds de dotation et les orienter dans les domaines qui ne sont pas choisis, parce que c’est une question de compétence et de transfert de compétences’’.

‘’Pour la deuxième rubrique, à savoir les fonds de concours, nous avons eu beaucoup de débats, des contradictions qui peuvent être qualifiées de positives’’, a relevé Mactar Ba.

Lors de la rencontre, il a été notamment question des daleaux, avec les 6,7 km de canalisations dans la ville dont certains constituent ‘’un danger’’. Il expliqué qu’’’il fallait trouver une solution’’.

A cela s’ajoute le fait qu’’’il fallait aussi trouver un parking pour les motos Jakarta au niveau de la mairie’’, a poursuivi le maire de la commune de Fatick, notant que ce point ‘’a suscité beaucoup de débats’’.

‘’Il y a d’autres priorités, certes, mais on s’est compris dans les débats. Il y a un problème urgent l’adduction d’eau, l’électrification mais aussi restructurer des quartiers et faire le lotissement pour d’autres’’, a-t-il encore déclaré.

‘’Avec les fonds de concours, on ne peut pas tout régler, mais nous avons pu nous entendre, pour savoir qu’il faut attendre d’autres fonds beaucoup plus importants, travailler avec l’Etat et les partenaires, pour arriver à satisfaire les besoins de ces populations’’, a-t-il conclu.

FD/ASG / APS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.