Etats-Unis : Des milliers de lycéens dans la rue contre le lobby des armes

Des milliers de collégiens et de lycéens ont marché ce mercredi 14 mars devant la Maison Blanche à Washington.

Un mois, jour pour jour, après la tuerie de Parkland en Floride, ils demandent au président Trump un renforcement de la législation sur les armes aux Etats-Unis.

Beaucoup manifestent aujourd’hui pour la première fois de leur vie. Par milliers, les élèves ont marché devant la Maison Blanche puis ont convergé vers la colline du Capitole siège du Congrès américain. A cet endroit, la veille sur la pelouse, 7 000 paires de chaussures avaient été déposées pour symboliser les 7 000 enfants tués par armes à feu depuis une tuerie dans une école américaine en 2002.

Mais aujourd’hui, un mois jour pour jour après le drame, cette marche baptisée « national school walkout » rend d’abord hommage aux victimes du massacre de Parkland en Floride. En scandant des slogans hostiles à la NRA, le puissant lobby des armes aux Etats-Unis, les adolescents demandent au président Trump des mesures concrètes pour limiter l’accès aux armes à feu aux Etats-Unis. Ils sont rejoints à Washington par de nombreux élus de premier plan comme Bernie Sanders, l’ancien candidat à la primaire démocrate.

La mobilisation a aussi lieu dans le reste du pays, où à 10h00 (heure des Etats-Unis) de nombreuses écoles ont respecté 17 minutes de silence en hommage aux 17 victimes tuées par balle au lycée de Parkland (Floride) le 14 février dernier. Hasard du calendrier, le tueur devait comparaître aujourd’hui pour sa mise en accusation. Les procureurs de Floride ont annoncé leur intention de requérir la peine de mort contre lui, rapporte notre correspondant,Eric de Salve.

Le sénateur Bernie Sanders soutenant les lycéens qui manifestent devant le Congrès fédéral à Washington, le 14 mars 2018.
REUTERS/Jim Bourg
A New York, bastion démocrate, où la législation est l’une des plus restrictives, une cinquantaine de lycées et de collèges participaient à cette manifestation, rapporte notre correspondante à New York, Marie Bourreau.

A 10 heures pile, plusieurs centaines de lycéens du Brooklyn Technical High School, l’un des plus grands lycées new-yorkais, ont quitté leur salle de classe. Les 17 minutes de silence prévues se sont transformées en une trentaine de minutes de slogans scandés par mégaphone « les armes dans les écoles, on en veut pas ».

« Combien de fois faut-il que cela arrive pour qu’il y ait du changement ? Il faut absolument qu’il se passe quelque chose pour mettre un terme aux tueries de masse dans les écoles », lance Jonathann, qui manifestait pour la première fois. Main dans la main, la jeunesse fait bloc et à un message pour les adultes.

« Les gens parlent constamment de protéger le droit de posséder des armes à feu ou pas mais personne ne nous a demandé quoi que ce soit à nous, les étudiants. Mais ce sont quand même nous dont les vies sont menacées », poursuit-il. « Qu’il faille une tragédie pour qu’il y ait cette prise de conscience, c’est vraiment décevant… mais c’est aussi à toute la nation de réaliser que même si nous sommes jeunes, nous nous soucions de la vie des gens et de la façon dont notre pays est dirigé », conclut-il.

Cette manifestation n’était qu’un prémice à la grande marche nationale prévue le 24 mars prochain à Washington.
rfi.fr
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Get in Touch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Get in Touch

0FansJ'aime
3,313SuiveursSuivre
19,600AbonnésS'abonner

Latest Posts

%d blogueurs aiment cette page :