Eliminatoires de la CAN 2022 au Cameroun : les clubs français ne veulent pas libérer leurs joueurs internationaux

Les clubs de L1 et L2 ont décidé de ne pas libérer leurs internationaux amenés à évoluer hors de l’Union européenne

pendant la trêve de mars, en raison d’une possible septaine sanitaire à leur retour, a annoncé mercredi la Ligue de football professionnel (LFP).

Ce mercredi 17 mars, la Ligue de football professionnel (LFP) a annoncé que tous les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 françaises se sont mis d’accord pour ne pas libérer leurs internationaux non-européens. Un coup dur pour les sélections africaines qui jouent les éliminatoires de la CAN 2022 au Cameroun fin mars.

En raison de la pandémie de Covid-19, la Fifa a assoupli ses règles de convocation des joueurs pour la prochaine trêve internationale, autorisant les clubs à retenir leurs footballeurs si une quarantaine est obligatoire au retour.

Les sélectionneurs qui avaient appelé des joueurs évoluant en France vont devoir trouver d’autres solutions. Plusieurs équipes françaises avaient fait part de leur volonté de retenir leurs internationaux, comme Brest, Nantes, Metz ou Dijon. Partout en Europe, les prises de position des clubs se sont multipliées en faveur du blocage des internationaux amenés à voyager hors du Vieux Continent.

Le communiqué de la LFP

« À l’initiative des présidents des Collèges de Ligue 1 et de Ligue 2, une consultation a été effectuée ce mercredi 17 mars auprès de l’ensemble des présidents de clubs concernant les joueurs hors équipe de France A susceptibles de participer à un match hors de la zone UE/EEE durant la prochaine période internationale du mois de mars. En l’absence d’exonération de septaine pour les joueurs étrangers internationaux mis à disposition de leur équipe nationale et eu égard aux délais de réponse imposés par la règlementation internationale, les clubs de Ligue 1 Uber Eats et de Ligue 2 BKT ont décidé à l’unanimité ce mercredi 17 mars d’appliquer la circulaire FIFA du 5 février 2020 tenant compte des nombreuses restrictions de déplacement dans le monde. Dans ce contexte, les clubs ne mettront pas à disposition des sélections les joueurs étrangers convoqués pour des matchs hors de la zone UE/EEE durant la prochaine période internationale du mois de mars. »
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.