Donald Trump au Japon, dans une mise en garde à la Corée du Nord, fait planer la menace d’un affrontement militaire

C’est avec un ton martial que Donald Trump a lancé sa tournée asiatique.

A peine arrivé sur la base américaine de Yokota, à l’ouest de Tokyo, au Japon, le président américain a mis en garde la Corée du Nord, devant des centaines de militaires. Ce message ferme laisse, une fois encore, planer la menace d’un affrontement militaire.

Face à une Corée du Nord qui considère Donald Trump comme irrémédiablement dérangé, le président américain, à son arrivée à Tokyo, répond devant des troupes américaines, après avoir revêtu un blouson d’aviateur, qu’aucune nation, aucun dictateur ne doit sous-estimer la détermination des Etats-Unis. « Ceux qui nous ont sous-estimés par le passé, cela n’a pas été agréable pour eux, n’est-ce pas ? Nous ne céderons jamais, nous n’hésiterons pas ni ne faiblirons dans la défense de notre peuple, de notre liberté et de notre grand drapeau américain », a-t-il ajouté.

« Nous dominons les airs et les mers. Et si nécessaire, nous sommes prêts à nous battre et à gagner – comme toujours – les guerres », a-t-il encore déclaré. Selon l’agence de presse japonaise Kyodo, Donald Trump aurait dit un peu plus tôt que le Japon aurait dû détruire en vol le missile nord-coréen qui a survolé, il y a quelques semaines, son territoire.

Sans concession

Face aux ambitions nucléaires nord-coréennes, Donald Trump à Tokyo se veut sans concession. Ses mots durs, sa défiance, trahissent le vide de la diplomatie américaine en Asie, estiment des analystes à Tokyo. Donald Trump, ajoutent-ils, donne à penser qu’aucune solution militaire est possible pour mettre fin aux ambitions nucléaires de la Corée du Nord. A moins que le président américain ne bluffe.

Donald Trump a aussi annoncé qu’il rencontrerait le président russe Vladimir Poutine, dont il sollicitera l’aide sur le dossier nord-coréen, au cours de sa tournée asiatique. Celle-ci le mènera en Corée du Sud, en Chine, aux Philippines et au Vietnam, le Vietnam où 27 personnes ont péri après le passage du typhon Damrey, samedi 4 novembre. Vingt-deux autres personnes y sont toujours portées disparues. La violente tempête est la douzième à frapper le pays cette année. Quelque 40 000 habitations ont été endommagées.
rfi.fr
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Get in Touch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Get in Touch

0FansJ'aime
3,587SuiveursSuivre
20,300AbonnésS'abonner

Latest Posts

%d blogueurs aiment cette page :