Développement territorial à Pikine : Le Cides veut aider à doper l’économie locale

Le Centre intégré de développement économique et social (Cides) de Pikine a tenu sa première assemblée générale au cours de laquelle ses responsables l’ont peint comme étant une structure de développement territorial innovante.

Son objectif est de contribuer à la promotion d’une économie locale durable selon une approche territoriale et intégrée dans une perspective d’autonomisation des groupes vulnérables, notamment les femmes et les jeunes. La rencontre a eu lieu en présence des membres du conseil d’administration, des 85 délégués représentant des acteurs sociaux, des groupes de femmes et de jeunes, du groupe productif, des représentants de collectivités locales et de structures d’offres ainsi que de l’équipe technique du Cides. Le Cides est ainsi présenté comme étant le résultat d’une recherche-action réalisée de janvier 2014 à mars 2015 par la Cellule de suivi opérationnel des programmes de lutte contre la pauvreté (Cso-plcp) du ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance à travers le Programme intégré de développement économique et social (Pides) financé par la coopération italienne. C’est une structure de développement économique qui regroupe les associations de femmes et de jeunes, de structures d’offres, le secteur privé, les établissements privé et public pour répondre aux besoins des populations à partir d’une recherche-action. Opérationnel depuis six mois, le Cides dispose d’un plan d’actions qui se présente sous la forme d’un accompagnement et d’une organisation des associations en réseaux selon la filière. L’accompagnement porte surtout sur des renforcements de capacités, la planification, l’animation économique et l’accès aux services financiers.

Directrice technique du Cides, Rokhayatou Talla Bâ a estimé que le potentiel existe déjà dans le département de Pikine, mais le constat est que les interventions sont fragmentées, d’où la nécessité de coordonner les actions de toutes ces associations pour rendre plus efficace leur accompagnement en faveur des populations sur leurs activités de production dans des filières porteuses. « Il s’agit de les organiser de sorte à rendre leurs projets viables et attractifs auprès des partenaires », a ajouté Mme Bâ. Elle pense que cet objectif est en parfaire harmonie avec le Plan Sénégal émergent (Pse) qui, poursuit-elle, est le référentiel de la politique économique et sociale du Sénégal sur le moyen et le long terme. La rencontre a été mise à profit pour partager avec les délégués la gestion annuelle du Cides. Leur présenter aussi l’équipe technique du Cides et leur rendre compte du niveau de réalisation de ses activités étaient également au menu. Dans le même ordre, il s’agissait de partager avec eux le plan d’actions 2016 et les outils de gestion du Cides tout en échangeant sur les grandes orientations du plan stratégique.

Abdou DIOP : lesoleil.sn

Get in Touch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Get in Touch

0FansJ'aime
3,513SuiveursSuivre
20,100AbonnésS'abonner

Latest Posts

%d blogueurs aiment cette page :