Deux Korité, deux Tabaski, une maladie chronique qui affecte le Sénégal, du sommet à la base, selon Mohamed El Habib LY Imam Ratib de « Masjid Salam » de Liberté 6 Extension (Vidéo)

Deux Korité, deux Tabaski, c’est une pathologie bien sénégalaise dans le monde musulman

ou Umma islamique. La célébration en ordre dispersé de ces évènements religieux dans un même pays est une maladie chronique qui affecte le Sénégal, du sommet à la base. C’est le constat que fait l’érudit Mohamed El Habib LY Imam Ratib de la mosquée « Masjid Salam » de Liberté 6 Extension à Dakar. Il l’a dit dans son prêche du jour de la Korité du Mardi 04 juin.

Selon lui, en se référant uniquement aux textes du Coran et du Hadith authentique, l’islam ne permet même pas d’envisager une telle dispersion, à plus forte raison dans un tout petit (dimension spéciale) comme le Sénégal. Dès lors, il est nécessaire de réunir les vrais détenteurs du savoir en islam issus de toute les « Tarikha », associations, groupes pour dégager une plateforme base de convergence que favorise d’ailleurs l’école Malikite dont les pratiques sont unanimement partagées en Afrique de l’Ouest.

L’imam Mohamed El Habib LY indique que c’est de la responsabilité de l’Etat d’organiser cette rencontre sans s’immiscer dans le débat, à l’image de ce qui est fait pour le Dialogue Politique.
L’Imam Ratib de Liberté 6 Extension s’explique en Wolof dans cet entretien accordé à actuprime.com

ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.