Lancement de la construction de deux forages, pour régler les pénuries d’eau récurrentes aux Parcelles Assainies

Deux forages à Nord-Foire
Image d'illustration

Les pénuries d’eau récurrentes aux Parcelles Assainies et environs vont bientôt devenir un mauvais souvenir.

Hier, mardi 18 juillet, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye, a officiellement lancé les travaux de construction de deux forages d’un coût de 600 millions de F Cfa à Nord Foire. Ces ouvrages qui seront implantés aux esplanades du Stade Léopold Sédar Senghor et de Yengoulène seront reliés aux quartiers bénéficiaires par une conduite longue de plusieurs kilomètres pour permettre le transport de l’eau. L’exécution des travaux est confiée par la SONES à la SDE.

600 millions de F Cfa, c’est la sommes octroyée par l’Etat du Sénégal pour la construction de deux nouveaux forages pour alimenter les Parcelles Assainies et certains quartiers environnants en eau. Les travaux ont été officiellement lancés hier, mardi 18 juillet au site de Yengoulène, en présence des ministres Mansour Faye de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Amadou de l’Economie, des Finances et du Plan et Abdoulaye Diouf Sarr de la Gouvernance locale et de l’Aménagement du territoire.

Mansour Faye pense que ces ouvrages vont apporter des solutions définitives aux problèmes d’eau dans cette partie de la banlieue dakaroise. «A partir de ce jour, la banlieue ne va plus avoir des problèmes avec la coupure d’eau grâce à ses deux forages», déclare-t-il. Car, ajoute-t-il, d’ici un mois et demi, la durée des travaux qui devront prendre fin d’ici le 31 août, l’eau sera de retour normalement dans cette zone. M. Faye a remercié les deux ministres, Abdoulaye Diouf Sarr, par ailleurs maire de Yoff qui a donné le site de Yengoulène et Amadou Ba pour le financement des forages.

Il annonce deux autres grands projets pour résoudre définitivement le problème du manque d’eau au Sénégal: «KMS3 (troisième usine de Keur Momar Sarr, ndlr) projet qui permet de relier l’eau de Keur Momar Sarr à Dakar qui nous rapporte 200.000m3» et le projet de dessalement, un processus qui permet d’obtenir de l’eau douce à partir de l’eau saumâtre ou salée (eau de mer). Il s’agit rarement de retirer les sels de l’eau, mais plutôt l’inverse, d’extraire de l’eau douce. A l’en croire, le dessalement de l’eau de mer est un enjeu important pour l’avenir du Sénégal. «Ces deux projets qui nous donneront 300.000m3 pourront aussi combler les régions de Thiès et de Louga. De ce fait, on aura plus jamais de problèmes d’eau au Sénégal», affirme Mansour Faye.

Et le ministre de l’Hydraulique de relever le partenariat entre la SONES et la SENELEC pour ne plus subir des problèmes d’électricités. D’ailleurs, pour rassurer les sénégalais en matière de fourniture d’eau, il a été décidé d’installer du solaire au niveau des usines de Keur Momar Sarr et Kermel (Sébikhotane) pour avoir une autonomie énergétique pour une bonne distribution de l’eau. Quant à Abdoulaye Diouf Sarr, il estime que beaucoup de moyens ont été octroyés pour la construction de ses deux nouveaux forages pour satisfaire les besoins en eau des populations des Parcelles Assainies et environs.

Le président des délégués de quartiers a, pour sa part, salué le démarrage de ce nouveau projet pour le bien de la commune des Parcelles Assainies.

Pour rappel, les populations des Parcelles Assainies étaient dans le désarroi total à cause du manque d’eau auquel elles font face depuis des mois, surtout durant le mois de Ramadan de cette année. L’eau ne coulait pas de leurs robinets pendant la journée. Hommes, femmes et enfants étaient obligés de veiller toutes les nuits, jusqu’à deux heures du matin et même au-delà, pour espérer avoir le liquide précieux. Et cette pénurie a été déplorée par tous les habitants de cette commune.
sudonline.sn

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.