Dakar étouffé à cause de la grève des concessionnaires du ramassage des ordures

Dakar infesté par les ordures
Image d'illustration

La capitale du Sénégal, Dakar, est envahie par les ordures.

Cette situation est occasionnée par la grève des concessionnaires, entamée depuis hier vendredi. Ces derniers réclament à l’Etat 7 milliards d’arriérés.

Les ordures décorent les rues de la capitale sénégalaise depuis, hier vendredi. En effet, les propriétaires des moyens logistiques de transports de ramassage des ordures ont décrété une grève illimitée, hier, vendredi pour pousser le gouvernement du Sénégal à respecter sa part du contrat, à savoir le paiement de leurs salaires.

Un contexte que déplorent les habitants de Niari-Taly qui appellent le gouvernement à prendre ses responsabilités. Abdou Mané, trouvé à côté des ordures avec sa charrette, témoigne que «la population de Niari Taly est fatiguée avec cette odeur irrespirable et toxique. Cette situation est honteuse pour un pays qui se veut émergent».Poursuivant son propos, il a demandé ainsi à l’Etat du Sénégal de «laisser les propriétaires des charrettes de travailler comme le gouvernement n’est pas apte à payer les concessionnaires».

Mohamed Arbabidine, un comorien qui habite à la cité Keur Goorgui, plaide la même cause. Il soutient que «l’odeur dérange tout le monde, surtout nous les habitants de cette localité. Cette situation est nuisible pour la santé, donc l’Etat doit négocier avec les ramasseurs d’ordure» a-t-il fait savoir.

Ibrahima Sory Ba, prenant la parole lui aussi, signale que «c’est regrettable et désolant, l’Etat ne doit nullement pas négliger le paiement des salaires de ces concessionnaires car leur sacrifice est énorme» a-t-il laissé entendre. Et pour asséner ses vérités, ce monsieur trouvé en bordure de la route, atteste que «la propreté de la ville dépend de ces braves concessionnaires, alors refuser de les payer, c’est joué avec la santé de la population».

Les concessionnaires réclament à l’Etat 7 milliards d’arriérés.
sudonline.sn
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire