Cultures urbaines : Des artistes fondent l’O.C.U pour redynamiser le sous-secteur à Tambacounda.

Cultures urbaines à Tambacounda

Après plus de 20 ans d’existence, le hip hop tambacoundois peine à nourrir foncièrement son homme. Des artistes-rappeurs de la région de Tambacounda ont alors décidé de faire bouger les lignes, en fondant l’O.C.U (Orientale Cultures Urbaines). Une toute nouvelle structure regroupant des designers, des vidéastes, des couturiers, des managers d’artistes-rappeurs de la région, etc.
L’objectif est de permettre aux acteurs du sous-secteur des cultures urbaines de développer leur art, barjaque Negger Dou, artiste-rappeur, et président de l’OCU, créée après une assemblée constitutive en fin août dernier.
« Le constat que nous avons fait est que les cultures urbaines ne marchent pas financièrement. Les artistes de Tambacounda ne s’en sortent pas »(sic), tient-il à rappeler, tout au début de l’entretien avec actuprime.com, revenant sur les raisons de la mise sur pied de l’OCU.
Avant même sa création officielle, l’OCU a bénéficié de l’attention du gouverneur de la région de Tambacounda, du Directeur du Centre culturel régional de Tambacounda et des précurseurs du mouvement hip hop tambacoundois, en l’occurrence Baye Kara.
L’OCU compte jouer son rôle de représentant officiel des acteurs des Cultures urbaines auprès des autorités locales.
« Le gouverneur de région nous recevra en audience au mois d’octobre. Le maire de Tambacounda va nous recevoir. Nous avons eu à rencontrer le Directeur du centre culturel régional de Tambacounda qui est de tout cœur avec nous », renseigne l’artiste-rappeur.
S’agissant des actions capitales qu’envisage de réaliser l’association, la construction d’une maison des cultures urbaines à Tambacounda en est une.
Mais pour le moment, le président de l’OCU en appelle au dynamisme de tout un chacun pour faire de telle sorte que les artistes soient soutenus et accompagnés dans leurs projets. Et que leurs œuvres soient connues du grand public national et international à travers des tournées, décline Negger Dou, parlant des missions de l’OCU.
Amédine FAYE (correspondant)
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire