COVID-19 : Opération de mise en place de 8471 tonnes d’aliments de bétail, pour soutenir les éleveurs

Le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Samba Ndiobène Kâ, a lancé, samedi à Dakar, l’opération de

mise en place des 8.471 tonnes d’aliment de bétail destinées aux éleveurs dans le cadre du plan de riposte du gouvernement contre le coronavirus.

Accompagné de plusieurs acteurs d’organisations du secteur de l’élevage, de députés ainsi que des techniciens de son département, le ministre a visité plusieurs entreprises spécialisées dans la fabrication d’aliments de bétail et de volaille. Ces entreprises sont impliquées dans la production des 8.471 tonnes d’aliment destinés aux éleveurs.

‘’Franchement, au sortir de cette visite, nous sommes rassurés, parce qu’en fonction des engagements au moment où je vous parle, je peux dire qu’ils sont dans les délais. On espère que d’ici la semaine prochaine, tout l’aliment de bétail sera mis à la disposition des différentes commissions de distribution’’, a déclaré Samba Ndiobène Kâ.

Les entreprises concernées par cette opération sont SEDIMA (1.295 tonnes), NMA (2.176 tonnes) GMD (1.500 tonnes), FKS (2.300 tonnes), MTBK (600 tonnes) et SEAO (600 tonnes).

Samba Ndiobène Kâ a rappelé qu’une enveloppe de 2 milliards CFA a été dégagée par le président de la République pour accompagner les éleveurs touchés par le coronavirus. Sur ce montant, 1 milliard 800 milles CFA est destiné à l’acquisition de l’aliment de bétails et 200 millions CFA à l’achat de l’aliment pour la volaille.

Il s’est félicité d’avoir pu « mobiliser l’ensemble des acteurs pour faire l’état des lieux au niveau des différentes entreprises impliquées’’.

« Dans le cadre de cette opération, nous avons jugé nécessaire d’impliquer l’ensemble des entreprises qui évoluent dans le secteur de l’élevage, de les faire participer à cette action. Et la quasi-totalité d’entre elles ont répondu favorablement’’, s’est-il réjoui.

Selon lui, la distribution de ces aliments sera assurée par les commissions départementales de distribution présidées par les préfets. Ces commissions sont composées des représentants des maires, des services techniques (élevage, agriculture, développement communautaire, commerce), des organisations professionnelles d’élevage…

L’aliment de bétail sera cédé aux éleveurs à un prix subventionné à plus de 76%, soit 2.000 CFA le sac de 40 kg acquis à 8.500CFA et livré à destination. Il s’agit de renforcer le fonds revolving mis en place pour l’auto approvisionnement des éleveurs, indique un communiqué du ministère de l’Elevage et des productions animales, remis ce samedi à l’APS.

La même source précise que tous les 45 départements du pays ont été dotés d’un quota déterminé en fonction de leur cheptel, et éventuellement, de la présence de troupeaux transhumants.

‘’Les éleveurs transhumants ont été particulièrement affecté par les mesures restrictives mais nécessaires, prises pour freiner la propagation du Covid-19, à savoir la fermeture des marchés hebdomadaires et l’interdiction des déplacements interurbains’’, ajoute le communiqué.

Il souligne que le ministère s’est engagé dans une étude pour l’évaluation de l’impact du Covid-19 sur les différentes chaînes de valeur des filières animales en vue de l’élaboration d’un programme de relève globale pour le secteur de l’élevage.
SG/ASG / APS
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.