COVID-19 : les conditions de la réouverture des lieux de cultes et des marchés

La réouverture des lieux de culte et des marchés est assortie de l’obligation de respecter des mesures

de protection individuelle et collective déclinées par le ministre de l’Intérieur dans un arrêté.

Les lieux de culte, les marchés, les marchés hebdomadaires et les points de vente de bétail ne sont plus concernés par l’interdiction des rassemblements, a rappelé Aly Ngouille Ndiaye dans un arrêté.

Toutefois, a-t-il précisé, dans ces lieux, le respect des mesures de protection individuelle et collective ‘’est obligatoire’’.

Il s’agit de la limitation du nombre de personnes dans les lieux de culte ; la désinfection régulière des lieux ; le port systématique de masque ; la mise en place d’un dispositif de lavage ou de désinfection des mains ; la distanciation physique.

Selon l’arrêté ministériel, ‘’les marchés et autres commerces sont ouverts 6 jours par semaine avec un jour réservé au nettoiement’’.

Le chef de l’Etat a annoncé lundi soir un ‘’assouplissement’’ de l’état d’urgence comprenant la réduction de la durée du couvre-feu, la réouverture des lieux de culte, la reprise des cours dans les classes d’examen, le 2 juin, et un réaménagement des horaires de bureau, fixés de 9 heures à 16 heures.

L’Association nationale des imams et oulémas du Sénégal a déclaré, mercredi, dans un communiqué avoir demandé à ses membres de rouvrir les mosquées pour les cinq prières du jour et celle du vendredi.

Dans un communiqué signé par Thierno Madani Tall, la famille omarienne a estimé que la situation n’est pas encore propice à une réouverture des mosquées, particulièrement à Dakar.

’’Dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid19, et au vu de l’évolution de la situation pas encore totalement maîtrisée sur le territoire national, mais plus particulièrement dans la région de Dakar, le Serviteur de la Communauté Omarienne, Thierno Madani Mountaga Tall, informe les fidèles que la Mosquée Omarienne reste fermée au public. Cette mesure de prudence restera en vigueur jusqu’à nouvel avis de sa part’’, indique t-on dans un communiqué.

Les évêques de la province ecclésiastique de Dakar ont annoncé mercredi le maintien, « jusqu’à une date plus favorable’’, de toutes les mesures qui avaient été prises pour lutter contre le Covid-19, dont la suspension des messes à caractère public.

’’Nous maintenons, jusqu’à une date plus favorable, toutes les dispositions antécédemment prises dans nos différents communiqués, notamment celle relative à la suspension des messes à caractère public’’, déclarent-ils dans un communiqué reçu à l’APS.

OID / APS
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.