Coronavirus : Les Etats-Unis comptent plus de morts que la Chine avec plus de 3700 décès

L’épidémie de coronavirus a fait au moins 3 727 morts aux États-Unis, soit plus que les 3 305 décès recensés

en Chine, selon les chiffres du New York Times mardi soir. La ville de New York, épicentre de la pandémie dans le pays, tente difficilement de faire face.

Les États-Unis deviennent le troisième pays le plus touché derrière l’Italie et l’Espagne en termes de décès liés au coronavirus. Avec 3 727 morts recensés par le New York Times, mardi 31 mars, ils dépassent ainsi le bilan officiel de la Chine, qui fait état de 3 305 morts.

« Nous allons traverser deux semaines très difficiles », a prévenu le président américain Donald Trump lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche.

9 000 cas de plus à New York

À New York, le nombre de cas de contamination au coronavirus s’est accru de plus de 9 000 au cours des dernières 24 heures. Le bilan total dans ce qui est l’un des principaux foyers de la pandémie aux États-Unis s’élève désormais à 75 795, dont 1 550 cas mortels, a annoncé mardi le gouverneur de l’État de New York, Andrew Cuomo. Le nombre de décès, qui était de 1 218 lundi, a augmenté de 27 % en 24 heures.

« Le virus est plus puissant, plus dangereux que nous le pensions », a déclaré Andrew Cuomo lors d’un point de presse quotidien. « Nous sommes encore en train de gravir la montagne, la grande bataille est au sommet de cette montagne », a-t-il ajouté.

New York métamorphosée

La ville se métamorphose pour pouvoir soigner des dizaines de milliers de malades potentiels. Une douzaine de tentes dressées dans Central Park depuis dimanche se préparaient mardi à accueillir jusqu’à 70 patients malades du virus provenant de l’hôpital Mount Sinai, tout proche.

Après huit jours de travaux menés par le Corps du génie de l’armée de terre des États-Unis, le centre de conférences Javits Center, dans Manhattan, est désormais opérationnel, avec près de 3 000 lits destinés aux malades non atteints du coronavirus, pour permettre aux hôpitaux de se concentrer sur l’épidémie.

Quelques rues plus loin, l’imposante silhouette blanche du navire hôpital militaire Comfort, arrivé lundi avec une capacité de 1 000 lits, se détache au milieu des gratte-ciels. D’autres sites ont été identifiés à travers la première métropole américaine pour servir d’hôpital, dont l’un des bâtiments du complexe de tennis de Flushing Meadows, dans le quartier du Queens, ainsi que des hôtels, destinés à accueillir des personnes contaminées mais pas gravement malades.

Trois Américains sur quatre confinés

Plus de trois Américains sur quatre sont désormais sous des ordres de strict confinement. La plupart des grandes villes sont touchées, et les foyers apparus ces derniers jours, à Chicago ou à la Nouvelle-Orléans, s’aggravent.

Même des États ruraux, comme le Montana, qui comptent très peu de cas confirmés, réclament ardemment au gouvernement fédéral masques et kits de tests, essentiellement réservés pour l’instant aux personnes gravement malades et aux plus vulnérables.

Le commandant d’un porte-avions nucléaire américain ancré à Guam, l’USS Theodore Roosevelt, confronté à une contamination galopante, a appelé les autorités à l’aide pour pouvoir mettre son équipage dans des installations permettant une meilleure séparation.

france24.com avec Reuters et AFP
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Get in Touch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Get in Touch

0FansJ'aime
3,320SuiveursSuivre
19,600AbonnésS'abonner

Latest Posts

%d blogueurs aiment cette page :