Des concertations se déroulent sur la révision des conditions tarifaires de Senelec pour la période 2017-2019

Les conditions tarifaires de Senelec

Dans le cadre de la révision des conditions tarifaires de Senelec pour la période 2017-2019

, la commission de régulation du secteur de l’électricité (Crse) a initié une large concertation avec l’ensemble des acteurs évoluant dans ce secteur. L’objectif de cette rencontre qui a réuni ce jeudi 6 juillet, la Crse, Senelec, ainsi que les associations de consommateurs, est de définir de nouveaux tarifs pour les années à venir.

Les conditions tarifaires de Senelec sont arrivées à leur terme à la fin de l’année 2016. Conformément aux dispositions légales et réglementaires, la commission de régulation du secteur de l’électricité a lancé le processus de révision de ces conditions tarifaires depuis le 26 octobre 2016, dans le but d’en définir de nouvelles pour la période 2017-2019. A cet effet, la commission de régulation du secteur de l’électricité, a tenu ce jeudi 6 juillet, une réunion de partage avec l’ensemble des acteurs évoluant dans ce domaine.

Selon Demba Gaye, conseiller technique en charge de l’énergie du Premier Ministre, les objectifs du gouvernement sur les années à venir sont l’amélioration de la qualité de service, la disponibilité de l’énergie sur tout le territoire et un tarif de l’électricité abordable pour tous.

« La structure du parc de production devrait enfin faire ressortir les efforts consentis pour un mix énergétique avec l’arrivée de la centrale au charbon de 125MW à Sendou, l’affirmation du Sénégal dans le domaine des énergies nouvelles telles que le solaire. En effet, tenant compte des préoccupations environnementales et de développement durable, le gouvernement est en train de prendre toutes les dispositions afférentes à l’accroissement de la part du renouvelable dans notre branche énergétique, notamment avec le projet Scaling Solar du programme de la Banque Mondiale, dont la phase de pré qualification est terminée et l’appel d’offre sera bientôt lancé par la commission»,indique-t-il.

Par ailleurs, il estime que l’exploitation de nos ressources pétrolières dans la période à venir permettra de consolider les bases d’un développement structurel de notre industrie électrique et ainsi soustraire définitivement le pays des aléas du marché international des produits pétroliers.

Pour leur part, les associations de consommateurs apprécient l’augmentation du nombre de raccordement et la qualité du service. Mais, elles tiennent à signaler que le consommateur a souffert à tout point de vue à l’effort de soutenir la Senelec, particulièrement dans la suspension des incitations contractuelles pour la norme de l’énergie non fournie.

« Pour cette présente consultation 2017-2019, il s’est passé un long moment entre la première et la deuxième consultation du public due à l’inertie de Senelec. A ce niveau nous pensons que la Crse doit revoir ses textes pour qu’à l’avenir chaque acteur ait un délais de communication », a soutenu Georges Beudelot, représentant des associations des consommateurs.
sudonline.sn

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.