Chemin de fer : Abdoul Ndéné Sall annonce 1.500 kilomètres de nouvelles lignes

Nouvelles lignes du chemin de fer Dakar-Bamako
Image d'illustration

En visite, hier, dans les entrepôts de la nouvelle société Dakar-Bamako Ferroviaire (Dbf) à Thiès, le secrétaire d’Etat au Réseau ferroviaire, Abdou Ndéné Sall, a annoncé que le Sénégal devrait disposer d’une nouvelle ligne de 1.500 kilomètres de chemin de fer pour des investissements de 1.390 milliards de FCfa dans le cadre du Plan Sénégal émergent (Pse).

M. Sall a aussi signalé le démarrage imminent des travaux de réhabilitation complète de la ligne de chemin de fer Dakar-Kidira pour la partie sénégalaise, afin de répondre au souhait du chef de l’Etat, Macky Sall, de relancer le chemin de fer parce que conscient du rôle majeur que joue le secteur ferroviaire dans la compétitivité économique et l’émergence d’un pays. A travers le Pse dont le chemin de fer occupe une place importante, il a indiqué que sa propre vision est adossée à un maillage du territoire avec d’importants projets en perspective dans le secteur minier et avec un désenclavement du réseau naturel de la Casamance et du Sénégal Oriental.

« Après son voyage en Chine et à Paris au groupe consultatif, le président de la République a conçu un grand projet de 1.500 kilomètres de lignes ferroviaires pour un financement de 1.390 milliards de FCfa. Ce, dans le cadre du Pse qui va générer 15.000 emplois permanents et temporaires. Déjà, la société Dakar-Bamako Ferroviaire (Dbf) génère plus de 1.500 emplois. Ce projet nous permettra une relance de la croissance et la création d’emplois », a-t-il souligné.

Abdou Ndéné Sall a, à cet effet, invité à une mobilisation de tous les partenaires, pour que le chemin de fer d’autrefois puisse connaître une réhabilitation totale. C’est dans cette perspective que la voie ferrée sera réhabilitée de Dakar à Kidira. « On espère que, d’ici la fin du mois de décembre 2016 ou au plus tard en janvier 2017, nous allons démarrer les travaux et ainsi enclencher la relance du chemin de fer tant souhaitée par le chef de l’Etat qui a d’ailleurs posé les jalons à travers la société Dakar-Bamako Ferroviaire en lieu et place de Transrail, avec une équipe de transition déjà installée », a-t-il laissé entendre. Dans cette dynamique, a indiqué Abdou Ndéné Sall, « un plan d’urgence a été élaboré pour intervenir dans l’existant, notamment le matériel roulant, les infrastructures et les salaires des employés, pour une enveloppe de 7 milliards de FCfa pour la fiabilité du transport et l’équilibre financier d’exploitation.

Le secrétaire d’Etat au Réseau ferroviaire, qui était accompagné du vice-président de l’Assemblée nationale, Abdou Mbow, et de l’administrateur du Dbf, Joseph Gabriel Sambou, a visité les entrepôts et autres services relevant de la société ferroviaire dont les travailleurs souhaitent qu’elle se relève de sa léthargie, comme l’ont indiqué leurs représentants syndicaux.

Mahamadou Sagne / lesoleil.sn

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.