Le chanteur Wally Seck sous contrôle judiciaire pour escroquerie et association de malfaiteurs

Le chanteur Wally Seck sous contrôle judiciaire
Montage d'images

Le chanteur Wally Seck a été placé hier sous contrôle judicaire pour association de malfaiteurs, escroquerie et faux usage de faux dans un document administratif dans le cadre de la vente présumée frauduleuse d’une Range Rover.

Satan ou sale temps ? La famille Seck, plongée dans un tourbillon de déboires qui ont emporté le père, arrêté pour altération présumée de signes monétaires avant d’obtenir une liberté provisoire, traverse une nouvelle épreuve : Hier, le juge d’instruction du 2e cabinet a inculpé et placé sous contrôle judiciaire le célèbre chanteur Wally Seck pour association de malfaiteurs, escroquerie et faux usage de faux dans un document administratif. Le fils de Thione Seck a été rattrapé par l’affaire de la Range Rover, qui a provoqué l’arrestation de deux autres personnes impliquées dans ce dossier, qui n’a pas livré tous ses secrets.
Le ballet des personnes impliquées dans cette affaire va se poursuivre ces jours-ci. Car des douaniers et des transitaires, qui seraient mêlés à cette histoire, qui continue de défrayer la chronique, n’ont pas encore déféré à leur convocation devant le juge d’instruction, qui continue de remettre en place les pièces du puzzle. Selon une source, la victime a décidé de porter plainte contre le footballeur Ibou Touré. Lequel avait offert le véhicule de la controverse au jeune chanteur. «Son avocat, qui se trouve actuellement au Sénégal, va saisir le juge d’instruction dans ce sens», a confié notre interlocuteur.
Le chanteur a obtenu une voiture auprès du footballeur Ibou Touré. Cette bagnole de marque Range Rover, qui est passée entre plusieurs mains, a été revendue par le fils de Thione Seck à Pape Massaly Niang. Ce dernier l’a à son tour cédée à Pape Dièye à 26 millions de F Cfa. C’est la transitaire, qui était chargé de confectionner les faux papiers. Au final, on se retrouve dans un rallye judiciaire.

justin@lequotidien.sn

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.