Centrafrique : Catherine Samba Panza juge insuffisants les efforts de la Minusca

Le nouveau cycle de violences et de représailles qui a laissé place émoi et consternation au sein de la société centrafricaine depuis une semaine n’a pas laissé de marbre Catherine Samba-Panza, la présidente de la transition. Dans son allocution du lundi, la présidente de la transition qui présentait ses condoléances aux familles des victimes a saisi cette opportunité pour égratigner la Minusca dont elle juge les efforts insuffisants pour la sécurité des citoyens centrafricains. 
Parlant de la situation d’extrême tension qui sévit depuis plus d’une semaine en Centrafrique, Catherine Samba-Panza, non moins présidente de la transition pense que pour l’heure, la Minusca ne semble pas jouer pleinement son rôle de protecteur des citoyens centrafricains telle qu’il se devait.

Visiblement peinée par le nombre croissant de morts ces derniers jours, Catherine Samba a après avoir présenté ses condoléances aux familles des victimes, égratigné les forces internationales de plus en plus impopulaires à Bangui.

« Les derniers événements (…) confirment que les efforts de la Minusca sont insuffisants pour garantir la sécurité à Bangui », constate la présidente de la transition, qui ajoute : « Des efforts supplémentaires doivent être faits pour recadrer les interventions des forces internationales ». La chef de l’Etat réclame la mise en place de « postes avancés dans tous les quartiers ».

Elle ordonne aussi aux forces de sécurité centrafricaines de « s’interposer » entre les parties au conflit non sans évoquer la nécessité d’une « riposte rigoureuse » qui s’en prendrait aux « extrémistes », et aux « malfrats bien connus ».

Thienadine

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.