Egypte : Des chercheurs ont découvert une énorme cavité dans la pyramide de Khéops, près du Caire

Une cavité découverte dans la pyramide de Khéops
Image d'illustration

Une équipe de chercheurs a révélé ce jeudi 2 novembre dans la revue Nature l’existence d’une énorme cavité

dans la pyramide de Khéops qui trône sur le plateau de Gizeh, dans la banlieue du Caire.

La pyramide de Khéops cachait depuis 4 500 ans en son sein une immense cavité. « La cavité est tellement grande qu’elle pourrait abriter un avion de 200 places », s’émerveille l’un des codirecteurs du projet ScanPyramids, à l’origine de la découverte rendue publique dans la revue Nature ce jeudi.

Le « big void », « le grand vide », comme les chercheurs l’ont baptisé, fait au moins 30 mètres de long. Il ressemble à la « Grande Galerie », la plus grande salle connue à ce jour de la pyramide. Il se trouve à une quarantaine de mètres de la chambre de la Reine, au cœur du monument.

Haute de 139 mètres et large de 230, la pyramide de Khéops est l’une des Sept Merveilles du monde antique. Elle trône sur le plateau de Gizeh, dans la banlieue du Caire, aux côtés du Sphinx et des pyramides de Khéphren et Mykérinos.

Depuis fin 2015, une équipe composée de scientifiques égyptiens, français, canadiens et japonais scrute les entrailles du monument. Le « grand vide » a été découvert grâce à une technique de détection qui fait intervenir des particules élémentaires, des muons. Mais cette technique ne permet pas de savoir si ce vide contient des objets. Et la question du rôle de cette cavité reste intacte.

Dans une Vallée du Nil qui connait un regain de ferveur patriotique, l’annonce de la découverte fait la fierté des Egyptiens, rapporte notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti. C’est « le génie de nos ancêtres les Pharaons » que chaque découverte archéologique vient rappeler, ont estimé plusieurs commentateurs dans les médias. Un sentiment partagé par beaucoup d’internautes.

Certains archéologues se montrent cependant réservés. Même s’ils ne mettent pas en doute l’existence de la cavité, ils s’interrogent sur sa nature. La pyramide contient en effet d’autres cavités, parfois remplies de sable, et qui pourraient avoir été faites pour alléger la structure ou simplement par mesure d’économie. Il faudrait donc percer un mini tunnel pour envoyer une caméra miniature explorer la cavité pour en connaitre la nature. En attendant, les professionnels du tourisme apprécient ce coup de projecteur sur l’Egypte avant les vacances de fin d’année.
rfi.fr
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire