CAN 2019 en Egypte : Les villes-hôtes et stades dévoilés

Les villes-hôtes et les stades de la CAN 2019 en Egypte

Le président de la Fédération égyptienne de football (EFA) Hany Abo Rida a dévoilé la liste des cinq

villes et huit stades qui vont accueillir les matches de la Coupe d’Afrique des nations 2019, le 22 janvier sur la chaîne locale ON Sport TV.

Sauf revirement, la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (15 juin-13 juillet) aura donc lieu dans cinq villes et huit stades différents. Le 22 janvier, sur la chaîne ON Sport TV, Hany Abo Rida, le président de la Fédération égyptienne de football (EFA), a dévoilé une liste de lieux censés accueillir les matches de la CAN 2019.

Les rencontres se dérouleront donc au Caire et dans sa banlieue (El Nahda), à Alexandrie et dans sa banlieue (Al Meks), ainsi qu’à Ismaïlia, à Port Saïd et à Suez. Bref, sur une petite portion (22.000 km²) située au nord du territoire égyptien (environ 1 million de km²). Cette concentration de sites devrait faciliter la vie des participants, des officiels, des médias et évidemment des spectateurs.

« Nous ne choisissons pas seulement un stade parce que sa pelouse est verte, a ainsi expliqué Hany Abo Rida. Nous prenons aussi en compte d’autres facteurs-clés tels que les hébergements, les transports ainsi que l’ambiance dans une ville-hôte ».

Des matches à Ismailia malgré des violences

Une petite surprise, toutefois : le stade de Borg El Arab, près d’Alexandrie, qui a accueilli de nombreux matches de l’équipe nationale d’Egypte ces dernières années, ne servira finalement pas pour la CAN 2019. « Nous avons préféré exclure [ce stade] après qu’il ait abrité beaucoup de matches de championnat », s’est justifié le patron de l’EFA.

Ce dernier a par ailleurs défendu Ismaïlia en tant que ville-hôte. Celle-ci a pourtant été le théâtre de violences de la part des supporters de l’Ismaily FC face à ceux du Club Africain (Tunisie), en coupe d’Afrique de clubs, le 18 janvier dernier. « Nous ne pouvons pas punir la ville en excluant ce stade à cause de troubles causés par le public », a assuré l’homme-fort du foot égyptien.

Les débordements des supporters et la menace terroriste constituent les deux motifs d’inquiétude de cette CAN 2019 en Egypte. Un tournoi qui devait initialement avoir lieu au Cameroun, avant que la Confédération africaine de football ne décide de changer de pays-hôte suite aux retards des infrastructures camerounaises.
rfi.fr
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire