Burkina Faso : Hollande met en garde ceux qui s’opposeraient au retour au processus de transition

Le président français François Hollande a mis en garde dimanche dans la soirée ceux qui s’opposeraient au retour au processus de transition au Burkina Faso, lors d’une conférence de presse donnée à la fin d’un déplacement de deux jours à Tanger (Maroc).

Nous soutenons entièrement le dialogue engagé par des chefs d’État africains pour revenir au processus de transition. Je mets en garde ceux qui voudraient s’y opposer, a-t-il déclaré.

Quelques minutes après dans la soirée, les médiateurs de la Cédéao ont proposé à Ouagadougou un projet d’accord politique de sortie de crise au Burkina Faso, prévoyant de restaurer le président Kafando, renversé jeudi par un coup d’État militaire, et d’amnistier les putschistes.

Par ailleurs, cet accord, qui devrait être présenté mardi à l’Union africaine (UA) à l’occasion d’une session extraordinaire, prévoit de maintenir les élections législatives et présidentielles, au plus tard le 22 novembre, et d’y inclure les candidats pro-Compaoré exclus ces derniers mois suite à une loi votée par l’Assemblée intérimaire.

Auteur: afp – Webnews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.