Burkina : 12 morts dans l’attaque d’un détachement militaire près du Mali

Douze soldats burkinabè ont été tués dans l’attaque d’un détachement du groupement des forces anti terroristes basé à Nassoubou à 30 km de la frontière malienne. L’annonce a été faite par le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, lors d’un point de presse.

Selon une déclaration faite à l’AFP par le haut commissaire de la province de l’Oudalan, et confirmée par le président Kaboré, « des individus non encore identifiés ont lancé une attaque à 5h00 (locales et GMT) contre un détachement militaire basé à Nassoubou, à 45 km de Djibo, (chef-lieu de la province de l’Oudalan, frontalière du Mali et du Niger).

Le commissaire de renseigner que la riposte se poursuit « des renforts ont été rapidement envoyés ». L’état-major a confirmé l’information indiquant qu' »aucun détail ne peut être fourni pendant que l’opération est en cours ».

Ces hommes ont ciblé le détachement du Groupement des forces armées anti-terroristes (GFAT) qui se trouve dans cette petite bourgade située dans le Sahel burkinabè frontalier du Mali et du Niger.

Thienadine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.