Boucle du Fouladou : Le ministre des infrastructures donne le coup d’envoi des travaux de bitumage

Les travaux de la boucle du Fouladou démarrent
Image d'illustration

Après 57 ans d’attente, les populations du département de Médina Yoro Foulah voient enfin leur rêve se réaliser.

Les travaux de bitumage de la boucle du Fouladou vont bientôt démarrer.

Le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Abdoulaye Daouda Diallo, a procédé, hier, à Médina Yoro Foulah, au lancement des travaux de bitumage de la boucle du Fouladou qui relie Kolda à Dabo, en passant par Pata, Médina Yoro Foulah et Fafacourou, longue de 208 kilomètres. Le montant total du financement des travaux, qui sont réalisés dans la mise en œuvre du Programme prioritaire de désenclavement, est estimé à 52 milliards de FCfa pour une durée de 24 mois. Pour la première phase, le coût des travaux qui seront exécutés dans le Programme prioritaire de développement (Ppd), est estimé à plus de 23,506 milliards de FCfa, dont 13,5 milliards de la Banque ouest-africaine de développement (Boad). Le tronçon Médina Yoro Foulah – Pata, long de 33 kilomètres, dont les travaux vont démarrer incessamment, sera bitumé en priorité. Il sera suivi par l’axe Kolda-Pata (66 km) tandis que la route Médina Yoro Foulah-Dabo, via Fafacourou, sera réalisé en dernier lieu. « C’est avec un immense plaisir que je viens ici aujourd’hui, pour le lancement des travaux de la boucle du Fouladou qui va conforter la région de Kolda dans son rôle de carrefour commercial et économique à la confluence des grandes localités nationales de la sous-région. C’est aussi, avec une vive émotion que je préside cette cérémonie qui marque le démarrage des travaux de la boucle qui, je le rappelle, est le seul département qui n’a pas de route bitumée comme les populations le rappelaient assez souvent et à juste titre. Il serait donc heureux de vous offrir ce magnifique ouvrage, dans quelques mois», déclare Abdoulaye Daouda Diallo.

Des mesures d’accompagnement sont également prévues pour les populations des villages traversés par l’axe Kolda – Dabo, notamment la construction de postes de santé et de murs de clôture pour les écoles et les mosquées, la réalisation de forages pour l’approvisionnement en eau potable, l’aménagement de périmètres maraîchers et des mares pastorales pour le bétail et la construction de pistes connexes, entre autres. La réalisation de la boucle du Fouladou permettra à une cinquantaine de villages du département de Médina Yoro Foulah de sortir de l’enclavement. L’Etat prévoit également la construction d’autres infrastructures routières dans les trois régions de la Casamance naturelle dont les boucles de Boudjé et du Kalounay, situées respectivement dans les départements de Sédhiou et de Bignona et le bitumage du tronçon Kolda – Salikégné qui relie le Sénégal à la Guinée-Bissau, entre autres.

Mamadou Aliou DIALLO / lesoleil.sn
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.