Bibo Bourgi, Samba Diassé et Pape Amadou Pouye libérés

Image d'illustration

Vent de décrispation ou raisons médicales ! Dans tous les cas de figures, Ibrahima Aboukhalil et Alioune Samba Diassé hument l’air de la liberté depuis ce mardi 31 mai.

Dans un communiqué parvenu à la Rédaction de Sud Quotidien, il est mentionné que «par ordonnances N°006/ et N°007/2016 du 31 mai 2016, le juge d’application des peines du Tribunal de Grande Instance hors classe de Dakar a autorisé la sortie sous escorte du territoire national des détenus condamnés Ibrahima Aboukhalil et Alioune Samba Diassé, à la demande de leurs conseils».

L’édit des services de communication du Garde des Sceaux, ministre de la justice, ajoute que «cette décision, fondée sur des raisons humanitaires, a recueilli l’avis favorable de la Commission pénitentiaire consultative d’aménagement des peines, à l’unanimité de ses membres».

Pour rappel, Bibo Bourgi et Alioune Samba Diassé avaient déjà obtenu la liberté provisoire, pour des raisons de santé. Même s’ils ont été remis en prison au mois d’avril dernier. Ce qui avait déclenché l’ire de leurs conseils qui avaient parlé d’acharnement, tout en relevant l’incompatibilité de la santé de leur client avec la vie carcérale.
Le Garde des Sceaux a, indiqué que le troisième complice de Karim Wade, Papa Mamadou Pouye, a, quant à lui, bénéficié d’une libération conditionnelle.
Tous les trois avaient été condamnés par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) à cinq ans de prison pour complicité avec le fils de l’ancien président Abdoulaye Wade (2000-2012).

Quid de Karim Wade ? Beaucoup d’analystes estiment qu’il va bientôt recouvrer la liberté, après plus de 3 ans passés derrière les barreaux, pour enrichissement illicite.
sudonline.sn

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.