Libéré, Bamba Fall tacle Tanor Dieng et Cie

Bamba Fall, maire de la Médina
Image d'archives

Le maire de la Médina et ses camarades, qui ont passé trois mois 17 jours en prison, ont humé l’air de la liberté hier. Accueilli en grande pompe dans sa mairie par ses administrés, Bamba Fall promet de faire face aux ‘’médiocres’’ de la République qui, constate-t-il, dirigent les gens ‘’méconnaissables’’ du Parti socialiste (Ps)

Les populations de la Médina ont été comblées de joie hier. Pour cause : leur maire Bamba Fall et ses camarades ont humé l’air de la liberté. A pied, escorté de malabars, de son avocat Me El Hadji Diouf, l’édile de cette commune a été accueilli par une foule compacte. Ivre de joie, elle est composée de plusieurs tranches : jeunes, vieux, hommes et femmes. Difficile de se frayer un chemin dans cette marée humaine. A l’intérieur, sur l’esplanade des anciens locaux de la Médina, les baffles distillent de la musique. Et certains militants esquissent des pas de danse. Les batteurs de tam-tams, eux aussi, assurent l’ambiance. C’est dans cette ambiance festive que le maire a foulé le sol des dits locaux.

‘’Il s’agit de considérer, tous dans un élan de solidarité, que le combat ne fait que commencer. Nous ferons face à ces grands médiocres de la République qui dirigent ces gens méconnaissables du Parti socialiste (Ps). L’engagement est pris ici, à Dakar. Et il rayonnera partout dans le Sénégal’’, promet le socialiste, vêtu d’un boubou gris, casquette blanche sur la tête. Voix cassée, dopé par un tonnerre d’applaudissements venant de la foule, Bamba Fall renseigne que lui et ses camarades sont loin d’être ébranlés par les trois mois 17 jours passés en prison. Le maire de détailler : ‘’C’est le prix d’un engagement citoyen et politique (…).

A partir de Rebeuss, nous avons suivi toutes les manifestations qui ont été tenues ici. Khalifa Sall nous donne rendez-vous très prochainement. Parce qu’il sera libre bientôt. Je suis content de revoir mes collaborateurs, des partisans, mes administrés.’’ En outre, l’ancien pensionnaire de Rebeuss se dit peiné parce que, justifie-t-il, son frère Khalifa Sall est encore en prison. ‘’Pour le moment, je me considère toujours comme un prisonnier. Etre député ne m’intéresse pas, gagner des élections, non plus. La seule chose qui me préoccupe, c’est la libération du maire de Dakar’’, se soucie-t-il. Avant d’informer qu’il doit se rendre à Touba. Toutefois, Bamba Fall a promis d’organiser, dans les jours à venir, une conférence de presse à la Médina.

Son avocat, Me El Hadji Diouf, n’a pas été tendre avec Ousmane Tanor Dieng et Cie. Selon lui, c’est une ‘’bande de m…’’. ‘’Aujourd’hui, l’histoire retiendra que le mensonge de Ousmane Tanor Dieng, Serigne Mbaye Thiam, Abdoulaye Willane…de tous ces gens… a été vaincu par la vérité’’, avance-t-il. Acclamé par les partisans de Bamba Fall, l’avocat ajoute qu’il reste maintenant d’engager ‘’la lutte pour la libération de Khalifa Sall’’.

Le maire de la Médina et Cie ont été poursuivis dans le cadre du saccage de la maison du Parti socialiste, survenu le 5 mars 2016. Et six chefs d’inculpation ont été retenus contre ces présumés malfaiteurs, notamment la tentative d’assassinat, injures publiques, violences et voies de faits, coups et blessures volontaires, destruction de biens appartenant à autrui et menace de mort.

PAPE NOUHA SOUANE / enqueteplus.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.