Macky Sall appelle a doter la BAD de moyens pour « mieux répondre aux priorités » de ses Etats membres

La BAD
Image d'illustration

Le président Macky Sall a appelé, mardi, à Ahmedabad (Inde), en marge des 52e assemblées annuelles

de la Banque africaine de développement (BAD), à une recapitalisation de cette banque panafricaine, dans le but de « mieux répondre aux priorités » de ses Etats membres.

Prenant part à un débat portant sur « le leadership pour la transformation de l’agriculture », M. Sall a aussi plaidé en faveur du « renforcement » des capacités de cette institution financière.

« Que les Africains eux-mêmes s’approprient cette structure, que les [Etats membres] non régionaux également puissent renforcer les moyens de la BAD, afin que notre problématique de développement soient atteinte », a exhorté le chef de l’Etat aux dirigeants de l’institution financière.

En faisant ce plaidoyer, le dirigeant sénégalais avait à ses côtés le président de la BAD, Akinwumi Adesina.

Macky Sall estime que « si l’Afrique a des priorités, il faut qu’elles soient aussi celles des partenaires ». « Heureusement que la BAD est dans cette dynamique, et c’est pourquoi je l’encourage », a-t-il ajouté.

Parlant de la transformation de l’agriculture, M. Sall, dont les propos sont rapportés par le site Financialafrik, estime qu’il est « illusoire » de parler d’ »émergence sans nourrir sa population ».

Le chef de l’Etat sénégalais a en outre affirmé que l’agriculture occupe la première place dans la transformation structurelle de l’économie de son pays, « axe premier du Plan Sénégal émergence (PSE) ».

La BAD, qui tient ses 52e assemblées annuelles (22-26 mai) à Ahmedabad, dans la région indienne de Gandhinagar, dans l’Etat du Gujarat, a établi depuis septembre 2015 cinq grandes priorités sur lesquelles est alignée sa stratégie décennale 2013-2022.

Il s’agit d’éclairer l’Afrique et lui fournir de l’énergie, nourrir le continent, l’industrialiser et améliorer la qualité de vie des Africains.

D’ailleurs, à l’ouverture des travaux, lundi, le président de la BAD, le Nigérian Akinwumi Adesina, a souligné que l’objectif de l’institution financière était d’ »atteindre l’autosuffisance alimentaire pour l’Afrique, dans un délai de 10 ans ».

Dans sa parution de ce lundi, le quotidien sénégalais Le Soleil annonce que la BAD va investir sur 10 ans 24 milliards de dollars américains dans l’agriculture, pour l’atteinte de ses objectifs. Elle envisage également d’ »éliminer la malnutrition et la faim et placer l’Afrique au sommet des chaînes de valeur », ajoute le même journal.
PON/ASG/ESF / APS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.