Autoroute Dakar-AIBD : l’Etat renégocie la concession pour prendre 25% du capital de la société d’exploitation

L’Etat du Sénégal va prendre 25 % du capital de la Société Eiffage de la concession de l’autoroute de l’avenir

(SECAA) en vertu de nouvelles ‘’conventions’’ signées, mercredi, à Dakar, par le gouvernement sénégalais et la société Eiffage Sénégal, a-t-on appris du ministre du Budget et des Finances, Abdoulaye Daouda Diallo.

Cette mesure fait partie des huit ‘’conventions’’ que M. Diallo a signées le même jour avec Xavier Idier, le directeur général d’Eiffage Sénégal.

‘’La renégociation des contrats de concession de l’autoroute à péage Dakar-AIBD, avec le groupe Eiffage, a abouti à un accord de huit points’’, a déclaré Abdoulaye Daouda Diallo.

L’entrée de l’Etat du Sénégal dans le capital de la société chargée de l’exploitation de l’autoroute à péage reliant Dakar à l’AIBD, l’aéroport Blaise-Diagne de Diass (ouest), ‘’à hauteur de 25 %’’, et ‘’le gel de l’indexation des prix appliqués aux usagers’’ de cette infrastructure routière font partie des ‘’points’’ sur lesquels les deux parties se sont mises d’accord.

En font également partie ‘’le gel de l’indexation des prix appliqués aux usagers sur l’inflation pendant cinq ans’’, ‘’le plafonnement du taux de rendement interne’’ et ‘’la réalisation de l’éclairage public sur tout le trajet de l’autoroute à péage’’, selon M. Diallo.

S’y ajoutent ‘’le réajustement des clauses et échanges de partage des flux de la concession, la finition et l’harmonisation du contrat initial et du contrat complémentaire, pour avoir un contrat unique’’.

M. Diallo affirme que la ‘’renégociation’’ des contrats de concession de l’autoroute à péage est une décision du président de la République.

Macky Sall a pris cette mesure ‘’dans le souci d’aboutir à un partenariat beaucoup plus équilibré, pour préserver les intérêts des usagers de cette autoroute’’, a-t-il expliqué.

‘’Le contrat liant l’Etat du Sénégal au concessionnaire de l’autoroute à péage, la SECAA, est prolongé de cinq ans pour se terminer définitivement en 2044’’, a précisé Abdoulaye Daouda Diallo.

La durée initialement prévue pour le contrat était de trente ans, 2009-2039.

Les revenus attendus de l’exploitation de cette autoroute à péage sont estimés par l’Etat du Sénégal à 305,5 milliards de francs CFA, selon le ministre des Finances et du Budget.

La renégociation du contrat ‘’nous permettra d’avoir 13 milliards, contre 1.000 francs CFA par an’’, en ce qui concerne la redevance domaniale de l’autoroute.

‘’La redevance domaniale, qui était jusqu’ici de 1.000 francs CFA par an, est aujourd’hui indexée sur une redevance à 2 % du chiffre d’affaires, avec un minimum de 800 millions de francs CFA’’, a expliqué Abdoulaye Daouda Diallo.

‘’C’est un [contrat] qui a été savamment bien négocié et gagné par le directeur général de l’APIX’’, s’est-il réjoui en parlant de l’agence gouvernementale chargée des investissements et des grands travaux de l’Etat.

Le directeur général d’Eiffage Sénégal, Xavier Idier, affirme que ‘’le contrat a été revu et rediscuté dans une logique gagnant-gagnant pour l’ensemble des parties’’.

‘’C’est une nouvelle ère qui s’ouvre pour l’autoroute de l’Avenir (celle reliant Dakar à l’AIBD) et la relation du groupe Eiffage avec l’Etat du Sénégal’’, a souligné M. Idier.
DS/SG/ESF
ActuPrime – La primeur et la valeur de l’information – Sénégal

Get in Touch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Get in Touch

0FansJ'aime
3,582SuiveursSuivre
20,300AbonnésS'abonner

Latest Posts

%d blogueurs aiment cette page :