Aéroport de Bamako, Mali : Le label RA-3 pour le confort des compagnies aériennes et des usagers

Bamako-Sénou devient après un long parcours de test de validation des directives par un cabinet privé au seinde l’Union européenne auprès del’assistance aéroportuaire du Mali (Asam) le1er aéroport d’Afrique de l’Ouest autorisé dans le domaine du fret à exporter en Europe depuis août 2014. Un succès que le PDG, le colonel Daouda Dembélé, met à l’actif de tous les Maliens, particulièrement de l’Assistance aéroportuaire du Mali (Asam), des forces de sécurité et des services de contrôle qui ont fait de Bamako-Sénou une plateforme de référence qui va attirer des compagnies de référence.

Tout est parti d’un acte illicite au Yémen entre 2009 et 2010, lorsqu’un usager a remplacé l’encre d’une cartouche d’imprimante par de la poudre de drogue. Depuis lors, l’Union européenne a mis en place un certain nombre de critères pour la sûreté du transport aérien pour ce qui concerne le fret au sein de l’Union.

C’est ainsi qu’est apparu un premier label au sein de l’UE qui est l’ACC-3. Pour les tiers pays, pour transporter de la marchandise en Europe, il faut respecter des critères pour obtenir le label RA-3 (l’équivalent de l’ACC-3). Un label qui était seulement à l’actif de rares compagnies.

Grâce à cette accréditation les Aéroport du Mali (ADM), à travers leur compagnie d’assistance, Asam-SA, vont faire bénéficier ce crédit à toutes les compagnies qui passent par Bamako pour exporter vers l’Europe, nous a assuré le directeur de l’Asam, Dominique Dreuil.

L’ultime contrôle de validation par un expert privé spécialisé dans la sûreté et la sécurité de l’aviation civile et l’IATTA a été effectuée il y a de trois mois. Et depuis lors, dira M. Dreuil, les grandes compagnies ambitionnent de traiter avec le Mali qui dispose désormais d’un label reconnu par l’UE pour exporter du fret.

Unique au sein de la sous-région depuis août 2014 et ce jusqu’en 2020. Un autre motif de satisfaction, c’est l’augmentation de recettes des ADM et bientôt grâce à la concurrence entre les compagnies civiles et cargo sur le pays, le prix du fret va baisser au bonheur des opérateurs économiques.

« L’activité de l’aéroport, basée à 90 % sur l’importation (7500 tonnes par an), va se rééquilibrer au profit de l’exportation, principalement d’œuvres d’art, d’or et de produits de l’agro-industrie », a expliqué Dominique Dreuil.

Pour savoir plus sur les critères, nous avons rencontré le directeur du centre fret de l’Asam-SA à l’aérogare fret de l’aéroport Bamako-Sénou, Moulaye Traoré : « Le processus d’accréditation a commencé en début 2014 à travers un atelier convoqué par l’UE à Dakar, où j’ai participé avec le PDG des ADM, le directeur actuel de l’Anac. De retour au bercail avec la direction, nous avons mis en place ce projet qui nécessitait un certain nombre de formations du personnel de l’Asam et de tous les partenaires (douanes, polices, gendarmerie, etc.) ainsi que l’amélioration du service, notamment l’équipement de contrôle au sein de l’aéroport et cela grâce au concours d’un expert de l’UE et de l’IATTA, spécialisé dans la régulation du domaine aérien. Il faut noter le rôle prépondérant de l’Anac, qui a fourni un instructeur pour la formation ainsi que la mise à disposition de 32 inspecteurs par la douane pour arriver à ce résultat. Nous remercions tous les partenaires pour cette réussite à l’actif du Mali ».

Quels sont les critères

Il fallait valider les normes concernant le contrôle au sein de l’aéroport, la formation du personnel, le respect des procédures de formalités du fret, la qualité des équipements (des détecteurs d’explosifs et de drogues). Il faut noter que seul l’aéroport du Mali dispose un engin électrique qui permet de tracter les avions sans incident ni pollution de l’atmosphère. C’est suite à la validation de ses critères que notre pays a obtenu cette accréditation renouvelable en 2020.

Ousmane Daou / maliactu.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.