Abdoulaye Bibi Baldé sur les sachets plastiques : « On restera ferme sur l’application de la loi »

Le ministre de l’Environnement et du développement durable, Abdoulaye Bibi Baldé, a assuré, hier, à Louga, que l’Etat veillera à ce que la loi interdisant les sachets plastiques soit appliquée sans faiblesse.
Abdoulaye Bibi Baldé, ministre de l’Environnement et du développement durable, était, hier, à Louga dans le cadre de la Semaine nationale de ramassage des sachets plastiques. Il a saisi l’occasion pour rappeler la ferme volonté du gouvernement de faire appliquer la loi interdisant les sachets plastiques entrée en vigueur le 4 janvier dernier. « On est au début d’un processus. Les populations ont besoin de comprendre les enjeux, d’être accompagnées. Mais une chose est certaine, l’Etat restera ferme sur l’application de la loi », a déclaré le ministre, soulignant que cette Semaine de sensibilisation entre justement dans cette volonté de l’Etat d’accompagner les populations dans la mise en œuvre de la loi.
« Ces sachets plastiques ont un impact négatif sur l’environnement. Ils peuvent être valorisés en jouant un rôle extrêmement important dans l’emploi des jeunes », a-t-il indiqué, faisant remarquer que cette loi est une « réelle opportunité » pour le secteur privé national qui importe et commercialise ces sachets. « Il y a aujourd’hui nécessité d’organiser la chaîne de valorisation des déchets et autres sachets plastiques. Et le secteur privé doit saisir cette opportunité pour se faire de l’argent, créer des emplois et participer à la croissance », a expliqué le ministre de l’Environnement et du développement durable.
L’enjeu est énorme : 100 millions de tonnes de sachets sont importées par an. Et sur les 200.000 tonnes traitées, seuls 4 % sont valorisés. Rappelant le souci de l’Etat qui, à travers cette loi, allie « souplesse et efficacité », M. Baldé a aussi remis une machine de traitement de sachets à des acteurs locaux. Une façon, indique-t-il, d’encourager ces acteurs qui jouent leur partition dans l’application de la loi. « Nous sensibilisons mais aussi nous soutenons, partout où on va, les acteurs qui ont des initiatives locales », a précisé le ministre de l’Environnement qui a aussi invité les collectivités locales à s’impliquer pour l’application de la loi interdisant les sachets plastiques.

Abdoulaye DIALLO / lesoleil.sn

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.