Linguère : Un poste de santé de 150 millions F Cfa pour le village de Montréal.

De la gauche vers la droite, le député Adama Sow, le représentant de l'ambassade du Canada, le maire de Thiel, Demba Sow et le préfet de Linguère, Amadou Bamba Kone

Ouf de soulagement pour les populations de Montréal. Le village niché dans l’arrondissement de Barkedji va dans un avenir proche étrenner son poste de santé financé par l’Association humanitaire de lutte contre la souffrance, pour un cout global de 150 millions de frs cfa. Située à 35km du chef lieu de la commune, la localité ne disposait d’aucune infrastructure sanitaire. Les habitants de Montréal parcouraient une centaine de kilomètres pour rallier la commune de Linguère ou la ville de Touba, pour se faire soigner. Pour mettre fin à ce calvaire collectif, un fils du terroir établi au Canada, en partenariat avec une ONG, vole au secours des populations. Gandiol Ka a déjà payer un lourd tribut. Sa femme, Christine Sasseville a perdu la vie au cours d’un accouchement. D’où la motivation de son geste.
La cérémonie de la pose de la première pierre de cette infrastructure sanitaire a été présidée par le représentant de l’ambassade du Canada, Guy Alexandre Banville. Le premier secrétaire chargé de la coopération a magnifié ce geste humanitaire qui, a son avis, entre dans le cadre de la mise en œuvre du plan Sénégal Emergent. Le préfet de Linguère, Amadou Bamba Koné se réjouit de cet exemple de coopération Nord – Sud.
Le bijou qui fait fantasmer populations et autorités administratives locales sera composé d’une salle d’hospitalisation, d’une salle de consultation de médecine générale, d’une maternité et d’un laboratoire.
Mody Gor DIOP correspondant Actuprime

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.