36 générateurs de dialyse pour Matam et Saint-Louis

Image d'illustration

Dans le cadre de la décentralisation de la prise en charge des maladies rénales, le gouvernement a mis à la disposition des hôpitaux régionaux de Saint-Louis et Matam 36 générateurs de dialyse. Le matériel a été réceptionné, hier, à Dakar, par le ministre de la Santé et de l’Action sociale.

Le Pr Awa Marie Coll Seck, ministre de la Santé et de l’Action sociale, a réceptionné, hier, 36 générateurs de dialyse acquis avec le Budget consolidé d’investissements (Bci). Ces machines qui aident à soulager les insuffisants rénaux sont destinées à l’hôpital régional de Matam et au deuxième centre de dialyse de l’hôpital de Saint-Louis. Le centre de dialyse de Matam recevra 14 générateurs, dont 12 fonctionnels. Les 22 autres seront remis aux autorités médicales de la région de Saint-Louis.En réceptionnant ce matériel, le Pr Awa Marie Coll Seck a promis que tous les centres de dialyse du pays seront dotés de ce type d’équipements. « Ces générateurs réceptionnés sont une étape qui lance la généralisation du matériel médical dans tous les centres de dialyse du pays. Nous ne voulons plus que les malades quittent leurs localités pour venir se faire dialyser à Dakar », a-t-elle déclaré. Le ministre de la Santé a assuré qu’en plus des équipements, un personnel de qualité sera mis à la disposition des centres de dialyse de l’intérieur du pays. « Notre vœu est de faire bénéficier à tous les Sénégalais, quelle que soit leur position géographique, un personnel qualifié et un bon plateau technique comme ce matériel que nous venons de réceptionner », a souligné Mme Seck.

Elle a rappelé qu’avec la réception de ces équipements, son département aborde la deuxième phase de sa politique d’appui aux personnes dialysées. « Une seconde phase, parce que nous avons déjà entamé la construction de 8 centres de dialyse au Sénégal. La vision du président de la République est que toutes les régions et les grands départements du pays soient dotés d’un centre de dialyse », a indiqué le ministre de la Santé.

La construction de centres de dialyse dans les régions, d’après le Pr Seck, permet d’éviter à certains patients d’être sur la liste d’attente. « Pour tous ces projets, nous avons un programme de 8 milliards de FCfa qui nous aide à mieux prendre en charge les insuffisants rénaux », a-t-elle expliqué, informant que plus de 500 personnes sont dialysées dans le public. « Cependant, nous savons qu’il y a autant de patients qui attendent, faute de postes », a reconnu le ministre. Pour équiper tous les centres de dialyse qui sont ou seront construits au Sénégal, il est prévu 296 générateurs.

Eugène KALY / lesoleil.sn

Laisser un commentaire